Actualités

Une clinique virtuelle pour améliorer l’accès à des services d’ergothérapie

jeudi le 25 novembre 2021
Modifié à 0 h 00 min le 28 novembre 2021
Par Ali Dostie

La Boussole familiale aide les familles à résoudre divers problèmes tels la gestion des routines ou encore l'apprentissage de l'écriture. (Photo : Depositphotos)

Depuis maintenant un an, l’ergothérapeute de Longueuil spécialisée en téléréadaptation Julie Coutya ainsi que sa collègue Catherine Gauthier offrent des consultations via la clinique virtuelle La Boussole familiale. Cette initiative née durant la pandémie se veut un moyen de faciliter l’accès à ces services en pédiatrie très en demande partout au Québec.

«L’idée n’est pas de prétendre que l’on est mieux que les autres. Notre force, c’est que l’on est accessibles. Et il y a un besoin! Les gens nous disent qu’à certains endroits, ils ne peuvent même pas s’inscrire sur une liste d’attente», témoigne Julie Coutya.

Elle décrit La Boussole familiale comme un entre-deux entre les consultations en présentiel et le marketing de contenu. Contrairement à ce dernier, leur approche est personnalisée aux besoins des familles qui les contactent pour obtenir de l’aide, que ce soit pour la gestion des routines, de l'apprentissage de l'écriture, du sommeil ou toute autre problème ayant un impact sur le développement optimal de l’enfant.

«On offre un service qui peut être une alternative aux consultations en présentiel, ou encore juste en attendant d’accéder à ces consultations», précise-t-elle.

Une flexibilité bénéfique, considérant qu’il peut être «dommageable de ne pas offrir des services personnalisés rapidement», expose la spécialiste.

En moins d’un mois

La Boussole familiale peut actuellement offrir une première consultation en moins d’un mois. Une accessibilité en partie dû au fait que les rencontres sont virtuelles.

«Les gens ont l’impression que le virtuel a un côté «compensation durant la COVID». Ils ne voient pas tout de suite sa valeur ajoutée. Il n’y a pas de déplacement à prévoir, pas de trafic. C’est plus facile à concilier dans les horaires», présente Mme Coutya, qui a développé une expertise en téléréadaptation.

L’approche de La Boussole familiale, adaptée au virtuel, mise beaucoup sur une démarche d’accompagnement, où le parent devient l’expert de son enfant.

«Le but est d’outiller les parents, pas nécessairement de suivre l’enfant jusqu’à l’obtention d’un résultat.»
– Julie Coutya, ergothérapeute

Les suivis peuvent par exemple s’échelonner sur un ou deux mois, selon les besoins de l’enfant.

Jusqu’à maintenant, des dizaines de familles d’enfants de tous âges ont eu recours aux services de La Boussole familiale, alors que divers professionnels et ergothérapeutes réfèrent les familles à ce service en ligne. Les enfants de 4 à 8 ans représentent la majorité de la clientèle.

De la Rive-Sud à la Gaspésie

La Longueuilloise Julie Coutya et Catherine Gauthier – résidente de la Gaspésie – se sont rencontrées dans le cadre de tables rondes réunissant des ergothérapeutes, durant la pandémie.

Leurs expertises, l’une notamment comme clinicienne en téléréadaptation et l’autre en repérage et évaluation des enfants présentant des indices de trouble du développement, se sont révélées complémentaires.

Les deux professionnelles avaient dans leurs cartons des projets personnels qu’elles ont finalement mis en commun, pour donner naissance à La Boussole familiale. «On a super bien connecté», partage la Longueuilloise, qui s’occupe des prises en charge cliniques.

Julie Coutya et Catherine Gauthier développent actuellement leurs services dans la perspective d’accueillir plus de professionnels au sein de La Boussole familiale.

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous