Chronique vin : les capsules à vis

Serge Leduc, sommelier
Chronique vin : les capsules à vis
Deux capsules à vis de vin. (Photo : gracieuseté)

Lors de mes formations, on me demande souvent si les vins utilisant les capsules à vis sont des vins bas de gamme? La réponse est non.

Serge Leduc (Photo Andrew Clark)

D’ailleurs, à la SAQ, il y a des vins de 50$ et plus, coiffés par des capsules à vis. Plusieurs pays utilisent principalement la capsule. Par exemple, 90% des vins de la Nouvelle-Zélande et 70% des vins de l’Australie utilisent ladite capsule. Même les pays d’Europe l’utilisent. Certains producteurs Français me mentionnaient cependant que pour un même vin, ceux exportés en Amériques avaient une capsule à vis, tandis que ceux pour le marché local, utilisaient un bouchon de liège! Il faut en conclure que la tradition est encore bien présente en Europe.

L’autre question qui revient est : « Les vins ayant une telle capsule peuvent-ils vieillir? » La réponse réside sous la capsule. Remarquez lors de l’ouverture de la capsule si le scellant sous celle-ci est blanc ou argenté. Le scellant blanc est composé uniquement de polyéthylène (sorte de plastique) et sert pour les vins à déguster dans leur jeunesse. Le scellant argenté est une couche d’étain et offre une très grande étanchéité à l’air. Ceci permet donc au vin de vieillir en absence d’oxygène et de se bonifier avec le temps.

Un avantage important de la capsule à vis est bien entendu sa facilité pour ouvrir la bouteille, et la refermer. Plus besoin de tire-bouchon et c’est pratique d’utilisation en camping ou en pique-nique. Aussi, contrairement aux bouteilles avec un bouchon de liège, les deux types de capsule vous empêchent d’avoir un vin « bouchonné ».  Ce défaut est causé par une molécule appelée trichloroanisole (TCA) qui contamine le bouchon de liège et qui transmet cette mauvaise odeur au vin. C’est donc un autre avantage important.

 

Je vous propose quelques vins ayant une capsule à vis que j’aime beaucoup.

CARMEN PREMIER CHARDONNAY (522771)

 

Situé au centre du Chili, la Valle del Colchagua offre une belle amplitude thermique avec des journées chaudes et des nuits fraîches, idéales à la culture du raisin. Reconnue pour la forte présence de cabernet-sauvignon, on y retrouve aussi de beaux Chardonnay. Ici, celui de la maison Vina Carmen d’un beau jaune pâle présente au nez des notes d’agrumes et de fruits frais. Ce vin sec, combiné à une acidité fraîche, se mariera bien avec des poissons et fruits de mer. Beau rapport qualité prix.

Prix 12,50$

JACOB’S CREEK SHIRAZ RESERVE (898502)

En Australie et dans d’autres pays anglophones on utilise le nom « Shiraz » pour désigner le cépage syrah. C’est l’un des rares cépages internationaux à changer de nom en anglais versus le français, mais c’est vraiment le même cépage. La mention réserve fait référence à un vieillissement de 18 mois en foudre de chêne. Il s’agit d’une grande barrique de 5000 litres en plus. De couleur rubis foncé, il présente des notes de cassis et de prune qui se combinent à des notes poivrées, typiques du cépage syrah. En bouche, ce vin sec offre des tanins bien présents, mais le tout est bien équilibré, avec une acidité fraîche. Et la finale est longue en bouche. Il sera en agréable compagnie avec une pièce d’agneau (carré ou jarret) ou avec une bavette de bœuf. À bon prix.

Prix 17,95$

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des