Delson s’oppose à donner des terrains pour construire des écoles

Par Hélène Gingras
Delson s’oppose à donner des terrains pour construire des écoles
La loi 40 permet aux Centres de services de réclamer des terrains aux Villes pour construire des écoles. (Photo : Depositphotos)

La Ville de Delson reproche d’avoir à céder gratuitement des terrains pour la construction et l’agrandissements d’établissements scolaires, puisque cette situation aura «un impact direct sur le compte de taxes foncières des citoyens», argumente-t-elle.

Ceci découle de l’adoption du projet de loi 40 cet hiver.

«Ces nouvelles dispositions législatives ont pour effet de transférer aux municipalités des dépenses de l’État qui dispose, contrairement aux villes, des sources de revenues appropriées pour assurer le financement de l’éducation», indique une résolution du conseil municipal de Delson.

Celui-ci fait aussi valoir que la Ville y perd parce que «le prix des terrains sur le territoire de la Couronne-Sud» connait une augmentation importante, et que plus d’une centaine d’école seront construites sur le territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal, dont la Rive-Sud fait partie, d’ici 2029.

«Considérant que l’État assume le coût d’acquisition des terrains nécessaires dans l’exercice de ses autres missions, notamment celle de la santé», les élus demandent à l’unanimité au gouvernement de surseoir à sa décision et de prévoir les sommes nécessaires à leur achat ou sinon une compensation.

Dans un communiqué, l’Union des municipalités du Québec reproche ce qu’elle considère comme «une expropriation déguisée qui affecte directement le champ fiscal des municipalités».

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des