Des élèves réprimandés pour avoir enfreint le code vestimentaire à Candiac

Par Vicky Girard
Des élèves réprimandés pour avoir enfreint le code vestimentaire à Candiac
Le legging est permis seulement s’il est porté avec une jupe qui respecte la longueur minimale. (Photo : Facebook)

Le port de la jupe par des garçons et de leggings par des filles n’a pas passé à l’école secondaire Fernand-Seguin à Candiac. Le tout s’est fait dans le cadre du mouvement voulant enrayer le sexisme, notamment en remettant en question le code vestimentaire dans les établissements scolaires. 

À LIRE AUSSI: VIDÉO – Des élèves portent la jupe pour dénoncer le harcèlement et les agressions

OPINION-L’égalité homme-femme : le regard de la jupe

Des élèves dont l’habillement allait à l’encontre des règlements auraient été mis en retrait dans une salle appelée Le Relais et à la bibliothèque. Des parents et élèves ont témoigné sur les réseaux sociaux, entre autres, dans les commentaires d’une publication au sujet du mouvement sur la page Facebook du Reflet, ainsi qu’en message privé.

«L’école Fernand-Seguin a demandé aux parents d’apporter des pantalons, sinon les jeunes n’allaient pas faire les cours», dit Catherine Nantel.

Marilyn Savard renchérit en racontant que sa fille et plusieurs autres jeunes filles «se sont fait envoyer en retenue aujourd’hui pour avoir porté des leggings et une jupe».

De son côté, Isabelle Guay affirme que sa fille «avait fait une belle pancarte expliquant le mouvement et l’a expliqué au directeur, mais il n’y avait aucune ouverture».

«Ouverte aux échanges»

De son côté, le Centre de services scolaire (CSS) des Grandes-Seigneuries laisse savoir que «ces élèves n’ont pas eu de sanctions». Elle confirme néanmoins que l’école a contacté les parents des élèves qui ont enfreint le code vestimentaire «afin de rectifier la situation».

«Ouverte aux échanges, la direction de l’école a d’ailleurs mentionné à plusieurs d’entre eux qu’elle s’engageait à ouvrir la réflexion quant au code de vie et à amorcer une démarche pour qu’un élève de l’école siège au conseil d’établissement afin d’avoir l’occasion de discuter des enjeux importants pour les élèves à cette instance formée de parents et de représentants de l’école», soutient Hélène Dumais, directrice adjointe du service du secrétariat général et des communications au CSS.

Elle ajoute que l’école a elle-même proposé à des élèves de faire des affiches pour permettre de sensibiliser les autres élèves de l’école.

Mme Dumais affirme que les possibles adaptations au code de vie feront l’objet de discussions.

«Cette réflexion est jugée pertinente dans le contexte actuel. Pour la direction de cette école, il est clair que l’école vise à transmettre des savoirs, des valeurs, à échanger, bref à développer leur esprit critique. Cette situation a permis tout cela», convient-elle.

Code vestimentaire 

-L’élève doit porter son uniforme, sans altération, à l’école. Le pantalon doit être porté adéquatement (aucun sous-vêtement ne doit être visible);

-Le legging est permis seulement s’il est porté avec une jupe qui respecte la longueur minimale (10 cm au-dessus du genou);

-L’élève doit respecter la longueur minimale (10 cm au-dessus du genou) si elle porte des shorts, des robes ou des jupes.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Anonyme
Anonyme
1 mois

On as eu un retard de classe et j’aie manquer la moitié de mon cours de maths il a des filles qui on due marcher pcq elle n’avait pas de vêtements de rechange et sens vêtements de rechange tu ne retourne pas en classe des enseignante portai des jupes plus courtes que les élèves avertis l’es prof nous disais bravo la t’as une tenue acceptable on a aussi dit que c’était vulgaire il a un prof qui a même crier contre nous