Des fraudeurs récoltent des informations en se faisant passer pour des policiers

Par Vicky Girard
Des fraudeurs récoltent des informations en se faisant passer pour des policiers
(Photo : Gravité Média - Archives)

Une fraude téléphonique touche plusieurs régions du Québec, dont la Montérégie. Ainsi, la Sûreté du Québec (SQ) met en garde les citoyens contre ce stratagème dans lequel les fraudeurs se font passer pour des policiers pour récolter des renseignements personnels.

La SQ explique que la personne qui passe l’appel s’exprime en anglais. Elle demande à son interlocuteur de valider son nom, son numéro d’assurance sociale ou d’autres renseignements.

«Dans le cas où le citoyen refuse de donner ces informations, le fraudeur utilise la menace et dit que des policiers viendront rapidement procéder à son arrestation s’il ne collabore pas», détaille la SQ par voie de communiqué.

Elle ajoute que dans certains cas, le fraudeur affirme à son interlocuteur qu’il a été victime d’une fraude et lui demande de confirmer ses informations bancaires et d’effectuer un virement pour protéger son argent. Dans d’autres cas, il est demandé à la victime d’aller acheter des cartes prépayées de divers commerces et de donner les numéros pour éviter des problèmes avec la justice.

Les fraudeurs demandent également le numéro de téléphone de la police locale du citoyen et mentionnent qu’un agent communiquera avec le citoyen. Un deuxième appel est ensuite fait et l’afficheur indique celui d’un poste de police.

La SQ rappelle que les policiers ne communiquent pas avec les citoyens pour leur demander des informations personnelles.

Toute information sur des actes criminels ou des événements suspects peut être communiquée à la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264 ou à l’organisme Échec au Crime au 1 800 711-1800.

Pour plus d’information sur la fraude, les citoyens sont invités à consulter le Centre antifraude du Canada, au http://www.antifraudcentre-centreantifraude.ca/index-fra.htm.

Conseils de sécurité

-Lorsqu’un appel d’une personne inconnue est reçu, le citoyen doit demander le nom de son interlocuteur et l’entreprise qu’il représente. Il peut ensuite vérifier l’authenticité de l’appel;

-Il ne faut pas se fier au numéro sur un afficheur. Celui-ci peut être faux, puisque les fraudeurs utilisent des logiciels ou applications pour tromper leur victime;

-Ne jamais divulguer son numéro d’assurance sociale, des renseignements personnels ou bancaires au téléphone lors d’un appel entrant;

-Faire preuve de méfiance face aux demandes de payer des frais par courriel, par téléphone ou par message texte;

-Ne pas envoyer d’argent à un inconnu.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des