Des pneus à recycler s’accumulent chez les garagistes

Par Vicky Girard
Des pneus à recycler s’accumulent chez les garagistes
(Photo : Gracieuseté - Raymond St-Laurent)

Plusieurs garagistes sont aux prises avec des amoncellements de pneus, en attente qu’ils soient ramassés par Recyc-Québec, pour être recyclés.
Selon la société québécoise de récupération, la situation s’explique notamment par «une croissance exceptionnelle de la quantité de pneus hors d’usage».
Dans le cas du garage André Lemay, à La Prairie, où une photo a été prise par un citoyen, «la demande a été faite il y a plus de six semaines, une seconde demande a été faite ensuite. Ils [Recyc-Québec] nous disent qu’ils n’ont pas le temps et qu’il n’y a plus d’espace pour les mettre», affirme Gabriel Paquette, du garage André Lemay.
«Les pneus sont placés plus discrètement dans d’autres garages parce qu’ils ont de la place, mais on est tous dans cette situation. Nous, ça nous cause plusieurs problèmes, ça bloque une porte», ajoute-t-il.
La collecte a été effectuée le 6 janvier, soit deux mois après la demande initiale du garagiste.
Ailleurs
Chez Les pneus LMR à Delson, la situation n’est «pas pire qu’à l’habitude», selon Simon Lefevbre, représentant au commerce. Mais il reconnaît qu’il y a définitivement une accumulation significative.
«C’est toujours comme ça après la période de changement de pneus, mais on ne peut pas se plaindre du service, les pneus finissent toujours par être ramassés», dit-il.
Gabriel Stall-Paquet, propriétaire du garage Touchette à Saint-Constant, est du même avis. Pour lui, la situation n’est pas «dramatique». Cependant, il admet s’y être pris d’avance en contactant Recyc-Québec à la mi-octobre pour prévenir l’entassement en période achalandée. Les pneus qu’il avait à recycler ont été collectés à la fin novembre.
Selon lui, c’est une question de transport.
«Le transporteur a changé l’année dernière, je crois, et ça allait vraiment mieux, mais ça n’a duré qu’environ six mois, dit-il. Ça prenait trois ou quatre jours et il venait chercher les pneus.»
Recyc-Québec confirme qu’il y a eu un changement en Montérégie, mais ne se prononce pas sur l’impact au niveau du service. La société dit assurer un suivi et palier aux lacunes en mettant en place un plan de répartition si un transporteur ou un recycleur ne peut subvenir aux besoins.
Depuis septembre, la société québécoise de recyclage dit avoir collecté plus de 457 121 pneus hors d’usage en Montérégie.

«Depuis 2015, le nombre de pneus à collecter s’est accru de près de 20 %, passant de 8,7 millions à plus de 10 millions de pneus à traiter annuellement.»
-Recyc-Québec

Délais 
Selon Recyc-Québec, le délai de traitement du transporteur est d’environ 10 jours ouvrables, sauf du 15 octobre au 15 janvier et du 15 mars au 15 mai. Le délai maximal pour traiter la quantité de pneus est de 20 jours. Si les délais sont plus longs, la situation se rétablit vers le 25 décembre, date à laquelle les transporteurs finissent de ramasser les pneus hors d’usage.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des