Des propriétaires de véhicules récréatifs contestent la nouvelle règlementation à Candiac

Par Vicky Girard
Des propriétaires de véhicules récréatifs contestent la nouvelle règlementation à Candiac
À partir de juillet 2020, les propriétaires de véhicules récréatifs ne se conformant pas au règlement risquent des amendes. (Photo : Gracieuseté - Guy Fortin)

Plusieurs propriétaires de véhicules récréatifs demandent à la Ville de Candiac de réviser sa règlementation qui limite la grosseur, le stationnement et le remisage des VR. Les Candiacois ont reçu une lettre, le 9 avril, leur rappelant que celle-ci sera appliquée à partir de juillet 2020.

Des propriétaires de VR se sont présentés en séance du conseil municipal, le 17 juin avec leurs porte-paroles, Guy Fortin et Manon Barnabé.

«Notre intention n’est pas de chialer, mais de discuter avec la Ville de Candiac», dit M. Fortin.

Ils réclament concrètement le droit de stationner leur VR à un mètre (trois pieds) de la bordure de la rue, plutôt qu’à 1,5 mètre (cinq pieds) comme le veut règlement. Ils veulent pouvoir stationner leur véhicule récréatif dans l’aire résidentielle, du 15 avril au 31 octobre, soit la période estivale pendant laquelle leur VR est utilisé et ce, sans limites de dimensions.

«D’autres propriétaires présentent des aménagements extérieurs ou d’autres types d’équipement qui ne mettent pas nécessairement le quartier en valeur.»

-Manon Barnabé

Présentement, Candiac indique dans son règlement qu’un véhicule récréatif qui n’est pas utilisé doit être remisé sur le terrain du propriétaire, à l’arrière du bâtiment principal et non dans la marge ou la cour avant. De plus, la grosseur de celui-ci ne doit pas dépasser 3,05 mètres (24 pieds) de longueur et 7,32 mètres (10 pieds) de hauteur. Les propriétaires de VR de camping considèrent que les dimensions à respecter sont trop restrictives.

«En quoi la hauteur et la largeur dérangent si l’emplacement le permet? Un bateau de 24 pieds sur remorque qui serait permis est aussi imposant qu’un VR de 28 pieds», a affirmé Mme Barnabé en s’adressant au maire de Candiac, Normand Dyotte.

Application du règlement

En 2012, la Ville a procédé à un sondage auprès de ses citoyens. Celui-ci a révélé que 60% des Candiacois étaient en faveur d’interdire le stationnement des VR. À la lumière de ces résultats, Candiac a mis en place un règlement, modifié à trois reprises. Il est entré en vigueur en 2016.

Selon les informations obtenues auprès de la Ville par M. Fortin, «seulement» une soixantaine de plaintes ont été enregistrées à Candiac depuis 2011 au sujet des véhicules récréatifs, dont 25 concernant les VR de camping. Celui-ci a recensé une centaine de VR dans cette catégorie sur le territoire de la Ville.

M. Dyotte précise qu’il y a des plaintes officielles, mais que d’autres ont été reçues sans avoir été enregistrées formellement, car leurs auteurs souhaitaient garder l’anonymat.

Le maire de Candiac a pris en note les demandes des propriétaires de VR et leur a laissé savoir qu’il évaluerait leurs besoins avec les membres du conseil. Il a rassuré les citoyens qu’aucun constat d’infraction ne sera donné avant 2020. Il leur a rappelé que la Ville a laissé un moment de transition entre l’entrée en vigueur du règlement et l’application de celui-ci.

Modification  

Avant que la règlementation ait été modifiée par la Ville de Candiac, celle-ci permettait les véhicules récréatifs de 10 pieds de haut par 9 mètres 29,5 pieds. Le nouveau règlement limite la longueur à 24 pieds. Elle a aussi modifié les heures permettant le chargement et le déchargement. Auparavant, c’était permis entre 12h et 20h et ça l’est maintenant de 7h et 21h.

À LIRE AUSSI: Nouvelle réglementation des véhicules récréatifs à Candiac

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des