Des régions du Québec déconfinées à partir du 4 mai

Photo de Audrey Leduc-Brodeur
Par Audrey Leduc-Brodeur
Des régions du Québec déconfinées à partir du 4 mai
Geneviève Guilbault (Photo : Capture d'écran)

Québec poursuit le dévoilement de son plan de déconfinement graduel. Après avoir annoncé la réouverture des écoles primaires et la reprise de certains secteurs d’activités, le gouvernement informe maintenant qu’il retirera progressivement les contrôles routiers aux frontières de plusieurs régions. 

Selon l’échéancier dévoilé par la vice-première ministre Geneviève Guilbault le 29 avril, les régions des Laurentides, de Lanaudière et de Chaudière-Appalaches, ainsi que la ville de Rouyn-Noranda seront décloisonnées à compter du lundi 4 mai.

Puis, la région de l’Abitibi, du Saguenay-Lac-Saint-Jean, de l’Outaouais (sauf la ville de Gatineau) et la ville de La Tuque suivront le 11 mai. Finalement, les régions du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie et des Îles de la Madeleine, de Charlevoix et de la Côte-Nord seront rouvertes à compter du 18 mai.

Selon Mme Guilbault, cette annonce est la suite logique de celles qui ont été faites en début de semaine.

«En rouvrant certains activités commerciales, c’est certain qu’il y aura des déplacements supplémentaires, notamment dans les régions où il y a des contrôles. Ce serait devenu ingérable», a-t-elle affirmé. 

Toutefois l’application de ce plan dépend de l’évolution de la courbe, a prévenu Mme Guilbault.

«Il ne faut pas voir dans cette nouvelle étape de déconfinement un synonyme de relâchement. L’ingrédient-clé pour la reprise est de maintenir la discipline exceptionnelle à laquelle les Québécois se sont astreints depuis des mois. Si on devait constater que la courbe de contagion repend de plus belle, ces réouvertures devront être repoussées», a-t-elle indiqué.

Dans ces circonstances, les déplacements superflus entre régions demeurent proscrits.

«Ce n’est pas le temps de flâner ou de faire ses achats dans le commerce d’une autre région pour le simple plaisir de le faire», a rappelé la vice-première ministre.

«Relancer le Québec sans relancer la pandémie est désormais le mot d’ordre», a-t-elle ajouté.

Hôpitaux de la Montérégie en renfort 

Par ailleurs, la ministère de la Santé Danielle McCann a fait savoir que des patients hospitalisés à Montréal ont été traités aux hôpitaux Pierre-Boucher et Charles-LeMoyne à Longueuil, ainsi que du Suroît à Salaberry-de-Valleyfield, afin d’alléger le réseau sur l’île de Montréal.

«C’est une solution qui est arrivée il y a quelques jours, puisque nous avons constaté qu’il y avait un engorgement. Nous avons déjà demandé à ces hôpitaux de la Montérégie de nous aider», a-t-elle répondu à une question à ce sujet.

Bilan

1761 décès, soit 79 de plus;

26 594 cas confirmés, soit 837 de plus;

1 648 personnes hospitalisées, dont 222 soins aux intensifs;

6 048 personnes rétablies.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires