En croisade contre le nodule noir

Par Hélène Gingras
En croisade contre le nodule noir
(Photo : Le Reflet - Hélène Gingras)

Vladimir Devorak est en croisade depuis plus de deux ans afin que les Municipalités de la région obligent les propriétaires dont un arbre est frappé de la maladie du nodule noir à en couper les branches affectées et à le traiter.

Le résident de Candiac dit avoir remarqué plusieurs arbres atteints à La Prairie, Sainte-Catherine et Candiac, entre autres. Il s’est rendu à des conseils municipaux pour sensibiliser les élus, en vain, dit-il.

Les Villes de Sainte-Catherine et Candiac ont affirmé au Reflet qu’elles n’ont pas l’intention de modifier leur réglementation.

«La réglementation actuelle de la Municipalité ne force pas les propriétaires à prendre les mesures appropriées lorsqu’un arbre est affecté ou infesté, sauf si celui-ci est limitrophe à la voirie et que son état s’avère dangereux pour la sécurité publique», a expliqué Jacinthe Lauxon, directrice des communications à la Ville de Candiac.

Pour M. Devorak, il en va de la santé.

«Le nodule noir produit des spores que nous respirons. Ce n’est pas idéal», avance-t-il.

Cependant, sa crainte n’est pas documentée dans la littérature scientifique, selon nos recherches. Le Reflet a questionné la Direction de la Santé publique en Montérégie, qui a dit n’avoir «aucune information» à ce sujet.

De son côté, l’organisme la Vigile verte est de l’avis que «le nodule noir dérange esthétiquement» mais «fait partie de la biodiversité» et «ne fait pas de ravages en raison de la résilience et de l’adaptation dans un écosystème donné».

De son côté, l’organisme la Vigile verte est de l’avis que «le nodule noir dérange esthétiquement» mais «fait partie de la biodiversité» et «ne fait pas de ravages en raison de la résilience et de l’adaptation dans un écosystème donné».

La clef, selon l’organisme, est de «conserver et entretenir la biodiversité» et d’appliquer «une rotation d’au moins trois variétés d’arbres dans une même séquence de plantation».

Qu’est-ce que le nodule noir ?

C’est une maladie fongique (un champignon) commune qui touche particulièrement les pruniers et cerisiers. Il en résulte une excroissance noire aux branches qui les tuent.

Les spores peuvent se transporter à d’autres arbres avec le vent ou la pluie, ainsi que des outils de jardin. Il faut moins de 10 ans pour contaminer la même espèce d’arbre une fois le premier touché.

Pour lutter contre la maladie, il faut tailler les branches régulièrement, préférablement en hiver pendant la période de dormance des arbres. Autrement, il peut finir par mourir.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des