Exporail obtient une subvention de 41 000 $ pour préserver ses négatifs

Exporail obtient une subvention de 41 000 $ pour préserver ses négatifs

La collection du musée canadien Exporail comprend près d'un million de documents visuels.

Crédit photo : Gracieuseté - Exporail

Grâce à une subvention de 41 598$ de la part de Bibliothèque et Archives Canada, le musée ferroviaire canadien Exporail à Saint-Constant pourra procéder à la sauvegarde numérique de quelque 5 000 négatifs sur nitrate et acétate.

«Le nitrate est très instable et peut prendre feu de manière spontanée, explique l’archiviste à Exporail, Mylène Bélanger. En ce moment, les risques sont faibles parce que les négatifs sont maintenus dans une pièce où la température et le taux d’humidité sont stables.»

Néanmoins, des vapeurs s’échappent naturellement du nitrate et peuvent contaminer d’autres documents d’archives, poursuit-elle.

«Avec le temps, les nitrates changent de couleur et deviennent cassants», remarque également la responsable.

Enfin, la qualité des images sur les négatifs diminue avec le temps en raison d’une émulsion des acétates.

La subvention permettra de transférer des négatifs du fonds du Canadian Pacific Railway Compagny sur un support numérique pour mieux les préserver. Ceux-ci seront ensuite gardés dans un congélateur.

«On conserve toujours les originaux au cas où il y a aurait une nouvelle technologie, rapporte Mme Bélanger. D’ailleurs, notre premier congélateur est plein.»

Une technicienne spécialement formée à ce sujet sera embauchée pour veiller à la tâche sous la supervision de l’archiviste au musée.

Deuxième subvention

C’est la deuxième fois que l’institution vouée à l’histoire ferroviaire au Canada reçoit une pareille subvention en vertu du Programme pour les collectivités du patrimoine documentaire. Il y a deux ans, Exporail a obtenu 45 000$ à titre d’aide pour préserver des négatifs.

Un négatif de la collection d’Exporail.

Une riche collection

À elle seule, la collection du Fonds du Canadian Pacific Railway comprend environ 625 000 photographies et 28 000 négatifs sur support souple, comme ceux qui seront traités. Ces derniers occupent l’espace physique d’une dizaine de classeurs comprenant quatre à cinq tiroirs chacun.

Au total, la collection d’Exporail comprend plus de 321 fonds et collections d’archives privées. Ceci représente 967 912 documents iconographiques.

Commenter cet article

avatar