Hausse de taxes de 2% à Candiac

Photo de Audrey Leduc-Brodeur
Par Audrey Leduc-Brodeur
Hausse de taxes de 2% à Candiac
(Photo : Gracieuseté - Archives)

Le compte de taxes moyen des Candiacois sera augmenté de 2,08% en 2019, conséquence du nouveau rôle d’évaluation. Le maire Normand Dyotte a présenté, le lundi 3 décembre, un budget équilibré de 47,3 M$, en hausse de 8,5% par rapport à 2018.
Concrètement, le propriétaire d’une maison moyenne évaluée à 413 200$ devra débourser 3147$, soit 64$ de plus qu’en 2017. Prenant compte du nouveau rôle qui entrera en vigueur en 2019, la taxe foncière a été baissée, passant de 0,653$ à 0,646$ du 100$ d’évaluation. Cette diminution permettra au tiers de la population de bénéficier d’une baisse du compte de taxes résidentielles. Les deux autres tiers verront leur compte de taxes augmenter, dont 25% subiront une hausse de plus de 200$. Les tarifs d’eau (170$), de déchets (260$) et de piscine (25$) sont quant à eux gelés.
Le maire a indiqué qu’il s’agit d’une «hausse pertinente de la taxe».
«Le budget a été conçu en fonction du positionnement de la Ville de Candiac, du développement immobilier et du dépôt du nouveau rôle d’évaluation, a affirmé M. Dyotte. Nous voulons maintenir le niveau de qualité des services offerts aux citoyens tout en maintenant un budget réaliste. Nous privilégions aussi une vision à long terme de nos projets.»
Les quotes-parts versées aux organismes partenaires diminueront de 4,4% en 2019, principalement en raison d’une diminution de 700 000$ de la somme versée à l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM).
«Le gouvernement a injecté de l’argent dans l’ARTM, ce qui permet à certaines municipalités, dont la nôtre, de bénéficier de diminutions du montant versé. Le niveau de service ne sera pas baissé pour autant», a précisé M. Dyotte.
Le montant versé à la Communauté métropolitaine de Montréal diminue également de 14 000$, tandis que ceux dédiés à la Régie intermunicipale de police Roussillon (4,5M$), la MRC de Roussillon (400 918$) et Régie d’assainissement des eaux du bassin de La Prairie (1,7 M$) augmentent.
Plan triennal d’immobilisations
La Ville de Candiac a également adopté son Plan d’immobilisations triennal 2019-2020-2021 dans lequel elle planifie ses dépenses en infrastructures.
L’administration n’a prévu que 2 M$ pour la réfection des routes, puisque les projets ont été mis sur la glace, a expliqué le maire Dyotte.
«La Ville n’a pas accès pour le moment à l’aide financière de la Taxe sur l’essence et la contribution du Québec. Ce programme n’a pas encore été renouvelé pour les cinq prochaines années, a-t-il indiqué. L’argent de cette taxe a notamment permis la réfection du boul. Marie-Victorin en 2017 et 2018.»
De plus, environ 7,8 M$ seront attribués à l’entretien et la réfection des parcs et espaces verts, dont l’aménagement du parc dans le développement Square Candiac au coût de 4 M$.
Comme lors des budgets précédents, la Ville a projeté les coûts nécessaires à la construction du complexe aquatique, au cas où elle obtiendrait une subvention gouvernementale pour mettre en branle le projet.
 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des