Hausse du compte de taxes de 1,8 % à La Prairie

Par Katherine Harvey-Pinard
Hausse du compte de taxes de 1,8 % à La Prairie
«En accord avec notre engagement, le conseil municipal présente, encore cette année, un taux de taxation très compétitif», a dit le maire Donat Serres. (Photo : Le Reflet – Archives)

Les propriétaires d’une résidence à La Prairie verront leur compte de taxes augmenter de 1,8% en 2020. Pour celui dont la valeur moyenne est de 359 300$, cela représente un montant de 50$ de plus à débourser, pour un total de 2 834$. C’est ce qui ressort du budget 2020 déposé lors de la séance du conseil municipal, le 2 décembre.

Un nouveau rôle d’évaluation est en vigueur à La Prairie pour les trois prochaines années. Le taux de la taxe foncière a été abaissé pour compenser en partie l’augmentation qui en aurait résulté. Il se chiffre à 0,64$ par 100$ d’évaluation, soit une baisse de 6 sous comparé à 2019.

La taxe d’eau est fixée à 194$, soit à 4$ de plus par unité qu’en 2019. La taxe sur l’assainissement s’élève quant à elle à 106$, soit 10$ de plus. Quant à la collecte des déchets, elle est établie à 121$, ce qui représente une diminution de 35$ par unité. La collecte des matières organiques est également en baisse. Elle est désormais fixée à 51$, soit 11$ de moins par unité.

La Ville rappelle par ailleurs que l’année 2020 sera la première année complète du nouveau service de cueillette des matières organiques dans la MRC de Roussillon, ce qui se traduit par une augmentation.

En 2019, l’augmentation avait sensiblement été identique, soit de 1,9%.

Le maire Donat Serres s’est réjoui de cette majoration du compte de taxes, qui se situe en deçà de l’indice des prix à la consommation (IPC), qui a grimpé à 2,7% pour la période d’octobre 2018 à octobre 2019 dans la région de Montréal.

«Cela démontre que nous avons à cœur de maintenir la gestion des finances de notre Ville selon la capacité de payer de nos citoyens et où la famille, la mobilité active et l’environnement occupent une place de choix», a-t-il souligné.

Budget de 43,2 M$

Sur les 43,2 M$ du budget de 2020, 24,7 M$ seront attribués aux frais d’exploitation, ce qui représente plus de la moitié du budget.

Également, 11,6 M$ seront consacrés aux quotes-parts versées aux organismes régionaux et suprarégionaux (CMM, MRC de Roussillon, Régie intermunicipale de police Roussillon, transport collectif, Régie d’assainissement des eaux).

Globalement, le budget représente une augmentation totale des charges de fonctionnement de 3 M$, soit 7,6%, par rapport à celles de 2019. Cette hausse s’explique notamment par l’achat de bacs bruns pour la collecte des matières organiques (700 000$), la mise à niveau des salaires (500 000$) et l’augmentation des quotes-parts (600 000$), a indiqué Donat Serres.

Un surplus non affecté de 1,5 M$ a été utilisé pour équilibrer le budget. Cette démarche permet à la Ville de faire bénéficier directement les contribuables des excédents obtenus au cours des années tout en minimisant les hausses de taxes, indique-t-elle. Pour la même raison, un excédent de 675 000 $ a été utilisé afin de financer l’acquisition des bacs bruns servant à la collecte des matières organiques, excédant qui avait été réservé à cette fin.

Programme triennal d’immobilisations

La Prairie a dévoilé son Programme triennal d’immobilisations (PTI) 2020, 2021 et 2022 en séance extraordinaire du conseil, le 2 décembre. Celui-ci prévoit des investissements de 69,1 M$, dont 30,3 M$ pour 2020, 19,5 M$ pour 2021 et 19,3 M$ pour 2022.

Voici les dépenses les plus importantes prévues pour la prochaine année:

  • 22,6 M$ pour les infrastructures et la voirie;
  • 3,8 M$ pour les équipements de loisirs et de parcs;
  • 1,9 M$ pour les bâtiments;
  • 1,1 M$ pour des projets liés à l’environnement et à la sécurité;
  • 0,9 M$ pour les véhicules et divers équipements.
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des