Il réalise son rêve d’être clown professionnel

Par Vicky Girard
Il réalise son rêve d’être clown professionnel
Du 2 juillet au 17 août, Carl Dupuis Duguay campe le rôle de Hoy avec son acolyte Hip à la Cité de l’énergie à Shawinigan. (Photo : Gracieuseté - Swann Bertholin)

Carl Dupuis Duguay réalise un rêve depuis deux ans au sein du spectacle Nehza, une production du Cirque Éloize. Entre clowneries et acrobaties sur scène, l’homme de 30 ans travaille pour vivre de sa passion.

Depuis sa sortie de l’École de théâtre de Saint-Hyacinthe en 2013, l’artiste de cirque originaire de Saint-Constant a participé à plusieurs stages à l’international, notamment en Argentine et en France. Il y a perfectionné sa formation en jeu clownesque avant de passer des auditions pour le Cirque Éloize.

«Après l’école, je m’étais fixé des objectifs sur cinq ans. Être dans un cirque était sur la liste. C’est un bel accomplissement. Je suis payé pour faire des niaiseries», confie M. Dupuis Duguay.

Le personnage d’Hoy qu’il joue dans le spectacle a pris davantage d’importance cette année.

«Il y a des nouveaux artistes et des nouveaux numéros, dit-il. Moi, je fais plus d’acrobaties.»

M. Dupuis Duguay explique qu’il a toujours fait les choses de façon excentrique et avec humour.

«Quand je dis que je suis clown, on me demande toujours si je suis drôle. Je réponds que je ne le sais pas vraiment et ça fait rire les gens, alors j’imagine que je suis comique», plaisante-t-il.

Futur

M. Dupuis Duguay ne sait pas quels seront ses prochains défis. Il souhaite ultimement «faire des spectacles à longueur d’année».

Présentement, lorsqu’il ne performe pas sur scène, il enseigne l’art clownesque. Cette avenue lui apporte de la stabilité.

«Je veux me perfectionner en acrobatie et en cerceau aérien, entre autres. Je veux avoir le plus de cordes à mon arc possible. C’est ce que les compagnies cherchent», affirme l’artiste de cirque.

Ce dernier admet qu’il peut être difficile d’être pris au sérieux avec le métier qu’il exerce.

«Les gens s’imaginent que c’est seulement les spectacles pour enfants, les gros souliers et le nez rouge. C’est plus que ça; il faut être en forme physiquement, travailler les expressions et plein d’autres choses», explique M. Dupuis Duguay.

«C’est drôle à dire, mais il faut travailler sérieusement pour devenir clown.»

-Carl Dupuis Duguay

Nezha 

Le spectacle mélange danse, acrobaties et projections visuelles. Il raconte l’histoire de Nezha, une jeune orpheline abandonnée sur une île mystérieuse. Héritière légitime des drapeaux rouges, elle devra affronter son destin afin de devenir, à sa façon, le plus redoutable pirate. Carl Dupuis Duguay interprète un des pirates qui aident Nezha dans la production.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des