Inquiet de voir les enseignants se succéder dans la classe de son enfant

Par Katherine Harvey-Pinard
Inquiet de voir les enseignants se succéder dans la classe de son enfant
(Photo : Depositphotos)

Une classe de troisième année à l’école primaire des Moussaillons-et-de-la-Traversée, à Saint-Philippe, a changé d’enseignant à plusieurs reprises depuis septembre, rapporte un papa. Celui-ci, inquiet que l’éducation de son enfant en paie le prix, a contacté Le Reflet à ce sujet.

«Comme plusieurs parents, je deviens un peu anxieux quand je constate ce qui se passe dans la classe depuis le début de l’année scolaire», déplore-t-il d’entrée de jeu, souhaitant garder l’anonymat.

En septembre, un premier professeur avait la charge de la classe. Après quelques semaines, dit le papa, elle a dû quitter «pour des raisons de santé».

«Un professeur retraité est venu pour la remplacer, poursuit-il. Il a tenu une semaine ou deux, trouvant la classe trop difficile à gérer: cris de certains élèves, perte de contrôle du groupe…»

La directrice de l’école, Joanne Roy, a ensuite transmis une lettre aux parents des élèves afin de les rassurer et les informer de la situation. Le Reflet a d’ailleurs mis la main sur la lettre. Mme Roy se disait alors très présente dans la classe en question puisqu’elle a «à cœur leur bien-être et leur réussite».

Ce sont les éducatrices du service de garde qui ont ensuite assuré les journées d’école. Celles-ci recevaient l’aide d’un professeur via la plateforme Zoom, fait savoir le papa.

«Les éducatrices ont dû faire intervenir la technicienne en éducation spécialisée plusieurs fois par semaine, car elles perdaient le contrôle de la classe de façon régulière», précise-t-il toutefois.

En décembre, la direction a trouvé une enseignante pour terminer l’année scolaire, mais celle-ci a quitté pour un congé maladie jusqu’au 19 février. Le papa espère qu’elle restera jusqu’à la fin de l’année.

Année scolaire désastreuse?

Le père de famille fait également remarquer qu’il n’y a aucun devoir à la maison, «uniquement des mots de dictée».

Son enfant, qui souhaite changer d’école, «se plaint que la classe est trop bruyante car les élèves crient de façon répétée», déplore-t-il.

Il affirme que plusieurs parents sont inquiets de la situation.

«Cette situation ne semble pas inquiéter la direction et selon elle le parcours scolaire de nos enfants ne subira aucun préjudice. Sachant que l’année dernière a été un désastre et que cette année s’organise pour, encore une fois, être un flop, à quel niveau voulons-nous hypothéquer l’éducation de nos enfants?» questionne-t-il.

Ce dernier ne veut pas dénigrer le travail des professeurs, précise-t-il, mais plutôt «dénoncer une situation que je trouve triste compte tenu du fait que les enfants ont déjà hypothéqué six mois de leur éducation l’an dernier».

Il mentionne avoir inscrit son enfant dans une autre école pour la prochaine année.

La réponse du CSSDGS

Questionné à ce sujet, le Centre de services scolaires des Grandes-Seigneuries (CSSDGS) a refusé de commenter le dossier spécifique de l’école des Moussaillons-et-de-la-Traversée. La directrice adjointe du Service des communications, Hélène Dumais, a donc transmis au Journal des informations d’ordre général dans le cas où un enseignant titulaire doit quitter son poste en cours d’année scolaire.

D’abord, elle affirme que de tels départs sont exceptionnels et peuvent être dus à une «foule de facteurs».

«Aussitôt, la direction de l’école se met à la recherche d’une personne pouvant assurer le remplacement. Parfois, la bonne personne pour effectuer ce remplacement est aussitôt trouvée, parfois cela est plus difficile.»

Mme Dumais souligne que le CSSDGS soutient la direction de l’école, notamment par son Service des ressources humaines et, si besoin, par le biais des Services éducatifs.

Elle mentionne que le plus important «tant pour l’école que pour le CSSDGS, c’est de veiller à ce que le groupe d’élèves concernés poursuive le plus normalement possible les apprentissages devant être faits, tout en s’assurant du bien-être des élèves et de leur réussite.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires