La camping du RécréoParc prêt à accueillir des visiteurs

Par Vicky Girard
La camping du RécréoParc prêt à accueillir des visiteurs
Le directeur du RécréoParc espèrent que les Québécois voyageront localement cet été. (Photo : Archives)

La saison de camping s’amorce et celui du RécréoParc à Sainte-Catherine, qui rouvre le 12 juin, mise sur le tourisme local pour accueillir le plus de visiteurs possible. Faisant face à des défis de taille en raison de la pandémie, la direction de l’endroit redouble d’efforts pour que l’endroit soit découvert ou redécouvert. 

Des mesures sanitaires ont été mises en place, mais les campeurs pourront en «profiter sans être brimés», explique le directeur du RécréoParc, Dominic Guinta.

Plexiglas et maximum d’une personne dans le Pavillon d’accueil à l’arrivée, personnel masqué, réaménagement des aires de feu pour respecter la distanciation sociale, ainsi que l’installation de lavabos portatifs et de toilettes sèches désinfectées fréquemment font partie des investissements qui ont été faits pour la sécurité des visiteurs.

M. Guinta ne cache pas l’impact financier de ces mesures, sans le chiffrer. De plus, la période de réservations a débuté trois mois plus tard que prévu, puisque le feu vert du gouvernement était nécessaire.

Engouement

Le camping du RécréoParc dispose de 4 prêts-à-camper et de 39 sites sur plateforme. Les réservations sont possibles depuis le 1er juin sur son site Web.

«On voit l’engouement. On a loué une centaine de terrains en 10 jours, dit-il. Cependant, dû à la COVID-19, il y a du rattrapage à faire», admet M. Guinta.

À cette période, habituellement, le RécréoParc enregistre 50% plus de réservations au camping à pareille date. Au Québec, il y a pourtant eu une ruée des campeurs, puisque plusieurs sites affichent déjà complet.

«En fait, c’est un atout pour nous présentement qu’il y ait de la disponibilité ici, alors que c’est rempli partout ailleurs», affirme-t-il.

M. Guinta ajoute que les Montréalais sont bienvenus. Idem pour des citoyens à l’extérieur de la région qui méconnaissent le camping et le RécréoParc, selon le directeur de l’endroit.

Aide

M. Guinta considère que toutes les organisations touristiques sont mises à mal au Québec. Il compte demander l’aide offerte par la MRC de Roussillon pour la relance économique dans la région. Il est toutefois d’avis que 7 000$ par projet, «c’est mieux que rien, mais ce n’est pas suffisant». Le RécréoParc travaille sur plusieurs autres solutions pour obtenir du soutien financier externe, notamment auprès des différents paliers gouvernementaux.

«On fait valoir à plusieurs instances l’importance de promouvoir les attraits touristiques d’ici», dit-il.

Autres installations 

Le RécréoParc travaille également à adapter et bonifier ses autres installations, dont la plage. Néanmoins, les plans du directeur pour cet été ont été chamboulés.

«Je ne pourrai malheureusement pas en faire autant que je voulais, mais on va tirer notre épingle du jeu. On est prêt à recevoir nos gens», confie-t-il.

À LIRE AUSSI: Une terrasse sera aménagée à la plage du RécréoParc

 

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
trackback

[…] À LIRE AUSSI: La camping du RécréoParc prêt à accueillir des visiteurs […]