Actualités

La CDC Roussillon se penche sur l’impact socio-économique du milieu communautaire

vendredi le 03 décembre 2021
Modifié à 12 h 12 min le 06 décembre 2021
Par Guillaume Gervais

Le rapport présenté par Virginie Bernier indique que près de 50% des organismes interviennent sur l’ensemble des 11 municipalités du territoire de la MRC Roussillon. (Photo: gracieuseté)

La Corporation de développement communautaire de Roussillon (CDC) a mené une étude socio-économique durant les deux dernières années qui vise à établir avec justesse l’impact économique et social des organismes communautaires et des entreprises d’économie sociale sur son territoire.

L’étude a été produite de concert avec Lynda Binhas, chargée de projet en recherche et analyse au Comité sectoriel de main-d’œuvre de l’économie sociale et de l’action communautaire (CSMO-ÉSAC). Grâce aux données recueillies, la CDC Roussillon sera en mesure de démontrer aux élus l’impact que le milieu communautaire exerce sur une municipalité.

«Les organismes qui œuvrent auprès de leur communauté participent à la vitalité de notre région, estime Virginie Bernier, coordonnatrice de la CDC Roussillon. Ils soutiennent les gens et aident les plus vulnérables, mais ils ont également un apport économique.»

(Photo: gracieuseté)

En entrevue au Reflet, elle fait savoir que la CDC Roussillon est habituée à démontrer de façon qualitative les retombées sociales. Toutefois, les aspects quantitatifs sont également nécessaires pour proposer des arguments objectifs, fait-elle remarquer.

«Il fallait donner de la chair à l’os pour aller chercher de la crédibilité, ajoute-t-elle. Les données économiques vont recevoir plus d’écoute.»

Un total de 47 organismes communautaires et entreprises d’économie sociale, allant de Léry à Saint-Philippe, ont été questionnés.

«Le but était également d’interroger les usagers des services sur l’impact que les organismes ont sur leur communauté», renchérit Mme Bernier.

Une valeur sociale est quantifiable par les actions, les activités et les projets menés par une organisation, explique-t-elle.

Importance

Selon Mme Bernier, le gouvernement doit mettre de l’avant l’importance du milieu communautaire auprès de la population et doit assurer un leadership dans la promotion de celui-ci.

«C’est un travail collectif qui doit être fait dans la société», affirme-t-elle.

Au début de l’année 2022, l’objectif de la CDC Roussillon sera de rencontrer les élus municipaux pour leur faire comprendre les enjeux des milieux communautaires. Ils veulent également discuter avec les candidats des prochaines élections provinciales des circonscriptions de La Prairie, Sanguinet et Châteauguay, comme ils l’avaient fait lors des dernières élections fédérales en septembre.

«Il faut se faire reconnaître pour faire comprendre que les organismes communautaires sont importants», insiste-t-elle.

Ainsi, pour démontrer leur importance, les organismes du territoire ont dépensé à eux seuls près d’un million de dollars dans la MRC de Roussillon pour desservir 160 034 personnes qui ont utilisé leurs services ou ont participé à des activités offertes en 2021.

Les usagers ont été très nombreux à préciser que «rien de comparable en ce qui a trait aux services et aux activités n’est offert dans leur ville ou à proximité».

Les domaines d’intervention qui sont le plus couverts sont ceux de la jeunesse (9%), des femmes (8%) et de la lutte à la pauvreté (8%).

Représentativité

Dans la MRC de Roussillon, 45% des organismes communautaires viennent de Châteauguay, suivi de La Prairie à 15%, Saint-Constant à 9% et Delson à 6%. Mercier et Sainte-Catherine se situent à 4% tandis que Candiac, Léry, Saint-Philippe sont à 2%. Au total, 1568 bénévoles sont impliqués au sein de ceux-ci.