La danse, de Sainte-Catherine à Los Angeles

La danse, de Sainte-Catherine à Los Angeles

Shanie Blais a partagé la scène avec d’autres danseurs lors de galas Juste pour rire, elle a fait le tour du Québec avec le groupe Famous Live Band et a guidé les jeunes participants des dernières éditions de Mixmania. Elle a maintenant les yeux tournés vers la Mecque de la danse commerciale, Los Angeles.

La danseuse de Sainte-Catherine s’est initiée grâce à ses parents.

«Ma mère m’a inscrite à des cours de danse quand j’étais très jeune. Les professeurs me disaient que j’allais aller loin. J’ai toujours continué parce que j’adore ça», raconte la jeune femme de 21 ans.

Leur soutien indéfectible l’a amenée à persévérer, même s’il s’agit d’un monde difficile à percer.

«C’est grâce à eux si j’ai poursuivi dans cette voie-là. Tu peux aller à l’école, avoir un emploi et faire de l’argent. La danse, ce n’est pas stable.  Si tu n’as pas de contrats pendant deux mois, c’est ainsi. Pourtant, ils m’ont toujours appuyée», mentionne-t-elle.

Shanie ne cache pas qu’elle a elle-même eu des doutes.

«J’ai eu des phases où je me suis dit: mais pourquoi je ne suis pas médecin? rigole-t-elle. Aujourd’hui, je ne peux pas me plaindre. Je peux dire: Wow! Ce soir je pars pour danser. Je vais faire ça par amour pour la danse.»  

Sa participation à de nombreux numéros populaires, dont celui de Michel Louvain sur la chanson Gangnam Style à un gala Juste pour rire en 2013, lui a ouvert des portes.   

«Il faut avoir des contacts pour bien marcher dans le milieu. Tout a déboulé. Tout s’est ouvert à Montréal pour moi. J’ai commencé à recevoir plein de contrats», affirme l’ancienne élève de l’école de danse Louise et Mélanie Brabant à Sainte-Catherine.

Danse à talons hauts

Shanie Blais se dit touche-à-tout, «une nécessité en danse» selon elle, mais elle affectionne particulièrement le hip-hop et la danse en talons hauts.

«C’est un style plus féminin. À Los Angeles, c’est ce qu’ils demandent. C’est le genre de style qu’on voit à la télévision, explique celle qui fait également du ballet et de la danse contemporaine. Ça fait ressortir la femme en toi. Ça donne un air plus sexy

Une de ses modèles, Kim Gingras, est d’ailleurs une spécialiste en la matière.

«Elle a dansé avec Beyonce. Ça fait longtemps qu’elle connaît la game. Elle est super féminine», explique-t-elle.

Avec ses 5 pi 2 po, la jeune femme a déjà ciblé certains artistes avec qui elle pourrait collaborer sans que sa petite taille devienne un obstacle.

«Mon but est de danser avec Justin Bieber. Ce n’est pas tant pour son talent que pour sa grandeur et son look. Je suis considérée comme petite. Je pourrais fitter avec lui, puisqu’il est petit aussi», fait-elle savoir.  

Shanie Blais travaille présentement à obtenir son visa de travail pour partir vers Los Angeles, où elle a déjà séjourné durant quatre mois.

«J’ai des amis là-bas, ce sera plus facile de créer un réseau», indique-t-elle.  

Partager cet article

2
Laisser un commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Des offres professionnelles et possiblement l’amour pour Shanie - Le RefletUne Sainte-Catherinoise à Occupation Double - Le Reflet Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
trackback

[…] dimanche, alors que deux filles, dont une nouvelle, devront plier bagage. Danseuse professionnelle, Le Reflet avait interviewé la jeune femme en 2016, alors qu’elle s’apprêtait à partir pour Los Angeles pour développer sa […]

trackback

[…] Danseuse professionnelle, Shanie Blais a démontré son talent à plusieurs reprises lors de l’émission. Elle affirme qu’elle a reçu plusieurs offres pour des projets et des cours de danse depuis sa sortie. […]