La Prairie veut légiférer sur la marche au ralenti des véhicules

Photo de Audrey Leduc-Brodeur
Par Audrey Leduc-Brodeur
La Prairie veut légiférer sur la marche au ralenti des véhicules

Désormais, il ne sera plus permis de faire tourner au ralenti son véhicule pendant plus de trois minutes par tranche d’une heure, d’après le règlement présenté par le conseil de La Prairie, le 6 juillet.

Cette interdiction s’appliquera aux véhicules de promenade et commerciaux. La limite autorisée augmentera à cinq minutes pour les véhicules lourds alimentés au diesel du 1er avril au 31 octobre, puis à 10 minutes du 1er novembre au 31 mars, selon l’avis de motion disponible sur le site Web de la Ville.

Les véhicules d’urgence, ceux transportant des animaux ou de la nourriture périssable, les véhicules blindés et les voitures électriques sont exclus du règlement.

Les policiers de la Régie intermunicipale de police Roussillon auront la charge de faire respecter le règlement. Un automobiliste qui ne s’y conformera pas est passible d’une amende de 50 à 100$ pour une première infraction, puis de 100 à 200$ dans le cas d’une récidive.

Similaire à Saint-Philippe

À Saint-Philippe, un règlement similaire existe depuis 2016. Il permet aux citoyens de laisser tourner son moteur au ralenti pendant un maximum de 10 minutes par tranche d’heure. Dans le cas contraire, l’amende est plus salée, pouvant aller jusqu’à 1 000$ en cas de récidive.

Partager cet article

2
Laisser un commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Rosalphee Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Rosalphee
Guest
Rosalphee

Cela s’appliquera aussi aux chauffeurs de taxis, qui attendent les appels des clients par -20C ?

trackback

[…] Comme le rapportait Le Reflet le 14 juillet, les automobilistes ne disposent désormais que de trois minutes par heure pour faire tourner le moteur de leur véhicule si ce dernier est immobilisé. Les véhicules lourds ont quant à eux droit à cinq minutes, du 1er avril au 31 octobre, puis de 10 minutes, du 1er novembre au 30 mars. Les fautifs sont passibles d’une amende de 50$ à 600$, prévient la Ville. […]