La robotique change le parcours d’élèves en adaptation scolaire

Par Vicky Girard
La robotique change le parcours d’élèves en adaptation scolaire
(Photo : Le Reflet - Denis Germain)

Un groupe de 11 élèves dans une classe adaptée à leur trouble du spectre de l’autisme (TSA) puise sa motivation dans un programme de robotique. L’équipe des Raptors s’est qualifiée pour la finale provinciale de la ligue internationale Lego First, qui avait lieu le 28 février au Stade olympique à Montréal. Elle y a remporté le prix Coup de cœur.
Sur 150 groupes réguliers, la classe de l’école Fernand-Seguin, à Candiac, comptant des élèves de secondaire 1 à 3, s’est taillée une place parmi 36 finalistes. Le travail se fait en trois volets, soit les valeurs fondamentales, le projet scientifique et l’aspect robotique.
Les élèves en adaptation scolaire sont heureux d’être traités comme les autres, d’où leur slogan d’équipe; «on est TSA, mais on n’est pas si différents que ça».
Le programme monté par la ligue Lego first a été proposé à Soad Haloubi, enseignante titulaire du groupe des Raptors, par la direction de l’école, il y a trois ans.
«J’ai accepté tout de suite même si c’est loin de mes intérêts à moi et que je ne savais pas tellement dans quoi je m’embarquais», dit-elle.

Le Reflet – Denis Germain

Mme Haloubi dit apprendre beaucoup à travers les découvertes des élèves pour leur projet. Cette année, le thème imposé est celui de l’univers. Les membres de l’équipe ont notamment discuté avec un technicien de la NASA dans le cadre du volet scientifique du programme. Ils préparent des présentations informatives qui se retrouvent dans leur kiosque à la compétition et montent des robots de A à Z.
«Je ne connaissais pas ça du tout [la robotique], confie Zoé Beauregard, élève de secondaire 1. J’ai découvert plein de choses et j’aime beaucoup ça.»

«Ça motive tellement les élèves qu’ils veulent venir la fin de semaine et sur l’heure du dîner pour travailler sur leur projet.»
-Soad Haloubi, enseignante titulaire des Raptors

Consolidation
Le programme de robotique réunit les élèves.
«Au début de l’année, on était vraiment comme deux clans, maintenant on est plus un groupe soudé grâce au travail qu’on fait ensemble», dit une élève qui préfère être appelée par son surnom, Élo.
Les élèves font beaucoup d’activités ensemble pour développer leur esprit d’équipe. Ils vont entre autres au restaurant et sont allés au <@Ri>laser tag<@$p> cette année. Le groupe a aussi été invité à passer une journée à l’Assemblée nationale, le 2 avril, par Christian Dubé, député de La Prairie qui a visité la classe en janvier.
Chacun respecte l’opinion et les désirs des autres, car les élèves doivent respecter les valeurs fondamentales du programme.
«Ça travaille beaucoup les habiletés sociales», explique Mme Haloubi.
Elle raconte qu’il y a, par exemple, un élève pour qui partager était un gros défi. Il arrive maintenant à le relever et à travailler avec ses collègues.
Un autre avait pour sa part beaucoup de difficulté à s’intégrer au groupe. Le projet commun lui a permis de tisser des liens avec ses camarades.
Pour amasser de l’argent afin de payer les voyages en autobus et se rendre aux compétitions et aux activités, les adolescents vendent des bonbons et des signets qu’ils fabriquent eux-mêmes.
Motivation
Pour Élo, il est difficile de se retrouver dans une classe adaptée, mais le programme de robotique lui permet de s’épanouir.
«J’aime cette partie-là. C’est sûr que c’est motivant», confie-t-elle.
Son enseignante remarque que les élèves sont aussi plus performants.
«Ils doivent terminer leurs travaux dans les matières régulières pour pouvoir passer une période ou plus par jour sur le projet, alors ils travaillent vite et plus fort pour réussir et faire ce qu’ils aiment», confie Mme Haloubi.
Celle-ci a est assistée d’une technicienne en éducation spécialisée (TES) et d’une coach en robotique.


Valeurs
Découverte: l’exploration de nouvelles idées et habiletés;
Innovation: être créatif et déterminé à résoudre des problèmes;
Impact: se servir des apprentissages pour améliorer le monde;
Inclusion: respect mutuel et ouverture à la diversité;
Travail d’équipe: être plus fort en travaillant ensemble;
Plaisir: apprécier et célébrer les accomplissements;
Coopétition: coopérer même pendant la compétition.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des