Actualités

La vigile verte en désaccord avec la construction du complexe de baseball à Saint-Constant

mardi le 18 août 2020
Modifié à 13 h 59 min le 18 août 2020
Par Katherine Harvey-Pinard
L’organisme à but non lucratif pour la protection et conservation des milieux naturels La vigile verte déplore la construction d’un complexe de baseball quatre saisons à la Base de plein air de Saint-Constant. Un projet qui «n’aide en rien à la lutte aux changements climatiques», écrit-elle sur sa page Facebook. L’organisme fait remarquer que l’espace vert où sera construit le complexe est «en partie sur des anciennes terres agricoles laissées en pré fleuri et sert d’habitat rare pour le goglu des prés, une espèce en péril au Canada et protégée par la loi». «De par sa superficie, il était le dernier espoir de conservation, de biodiversité et de connectivité de milieux le long de la rivière Saint-Régis dans Roussillon», dit-on. Lors de l’annonce du projet, le 14 août, le maire de Saint-Constant Jean-Claude Boyer affirmait qu’il tiendrait compte de la biodiversité et de l’environnement précisant que des plantations et du reboisement sont prévus. L’OBNL se désole de la pollution lumineuse qui viendra de pair avec le futur complexe, ce qui n’aide pas «la crise de la biodiversité, le manque de couvert forestier, les problèmes hydriques du bassin versant»… «Nous avons besoin d'infrastructures vertes bien plus que d'infrastructures sportives, soutient l’organisme. Les vertes en plein air sont sportives en même temps!» Par ailleurs, La vigile verte souligne que le nom de la Base de plein air devra être changé à nouveau puisqu’il «ne correspond pas à un complexe de baseball». Elle invite du même coup la population à exprimer son appui à la protection de la nature, un projet de la Société pour la nature et les parcs du Canada, au www.snapquebec.org/parolienne.

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous