Le Canyon Escalade est fermé

Par Katherine Harvey-Pinard
Le Canyon Escalade est fermé
(Photo : Le Reflet - Archives)

Des lecteurs s’interrogent à savoir si Canyon Escalade, à La Prairie, demeure ouvert. Ce n’est plus le cas depuis l’entrée en vigueur des nouvelles mesures, le 9 janvier, a fait savoir la direction au Reflet. Le bâtiment a toutefois été loué pour un tournage de quelques semaines, ce qui est permis par le gouvernement.

C’est pour cette raison que des autobus ont été aperçus sur les lieux dernièrement, prévient la propriétaire du centre, Précille Dulude. Le Journal est en attente d’un retour quant à la nature exacte de celui-ci.

L’établissement compte aussi deux locataires, un massothérapeute et un physiothérapeute, ce qui peut aussi expliquer la présence de véhicules dans la cour, précise Mme Dulude.

Activité intérieure

Avant le 9 janvier, Canyon Escalade pouvait poursuivre ses activités en respectant certaines règles sanitaires. Il en avait eu la confirmation de la Fédération québécoise de la montagne et de l’escalade, qui lui l’avait reçue du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport.

«On a été chanceux, on est tombé dans cette catégorie des activités intérieures pratiquées seul, en dyade ou avec les occupants d’une même résidence», dit Mme Dulude.

Le nombre de personnes permises au sein de l’établissement était déterminé par les gestionnaires du site, selon la capacité d’accueil de l’infrastructure.

«On avait droit à 25 personnes par plateau, donc 75 personnes au total», indique Mme Dulude.

Elle assure que toutes les règles étaient respectées. L’entreprise fonctionnait par réservation.

«Le port du masque était obligatoire et on respectait la distanciation. On a ajouté des lavabos à l’entrée, dans les salles et sur tous les étages pour le lavage des mains obligatoire», énumère-t-elle.

«On a aussi été vérifiés par la police, à qui on a envoyé les documents. Ils ont dit qu’on pouvait être ouverts», ajoute-t-elle.

Impact

Même si le centre Canyon Escalade a pu être ouvert au cours des derniers mois, l’entreprise n’a pas moins ressenti les contrecoups de la pandémie pour autant. Et la fermeture actuelle aura un impact.

«C’est difficile, même si c’est juste un mois, affirme Précille Dulude. Toute l’année, ç’a été difficile. Comme tous les autres commerces, on a été fermés pendant les mois de mars, avril et mai. Ensuite on a ouvert, mais à capacité réduite.»

La propriétaire n’a pas pu donner la moitié de ses services, dit-elle.

«On est contents d’avoir été ouverts, mais ç’a eu un énorme impact, ajoute-t-elle. Les fêtes d’enfants, les cours pour les jeunes… Le centre était ouvert pour les grimpeurs, c’est tout.»

L’établissement restera fermé au public jusqu’au 8 février.

Vous avez une question sur un enjeu touchant une municipalité du territoire? Écrivez-nous à l’adresse redactionrf@gravitemedia.com

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires