Publireportage

Les 4 erreurs à ne pas faire dans votre copropriété

jeudi le 22 avril 2021
Modifié à 13 h 03 min le 22 avril 2021
Vivre dans une copropriété est devenue monnaie courante au Québec. En effet, ce mode d’habitation apporte un confort de vie idéal à des coûts raisonnables. Mais vivre en communauté requiert un minimum de règles à respecter pour éviter les mauvaises surprises. Aujourd’hui, nous souhaitons mettre en lumière les 4 erreurs à ne pas faire dans votre copropriété. 

1. Ne pas payer les frais de copropriété

À la fin du mois, les membres de la copropriété doivent payer une certaine somme auprès du syndicat ou du gestionnaire de copropriété. Cette somme permet d’une part de couvrir les frais d’entretien des locaux, mais aussi de payer les éventuels travaux nécessaires.  Le fait de s’en acquitter ou de payer moins que la somme requise accentuera la perte de valeur de l’immeuble. En effet, une copropriété mal entretenue dégrade la qualité de vie de ses habitants. Ces frais incluent par exemple l’entretien des ascenseurs, du système de chauffage, du jardin ou encore de l’électricité.

2. Négliger les contrats d’assurance

Les immeubles d’une copropriété ont le droit de souscrire à deux types d'assurances. D’une part, celle du copropriétaire et, d’autre part, celle du syndicat. La première catégorie de police d’assurance est individuelle. Elle a pour objectif de protéger les biens des membres de la copropriété. La seconde, quant à elle, est collective. Elle sert à couvrir les parties communes de l’immeuble.  Très souvent, les membres de la copropriété ignorent la somme qui est allouée aux frais d’assurance. Ce qui représente une erreur fondamentale. Tous les copropriétaires ont le droit de s’informer au sujet de l’assurance de l’immeuble pour faire valoir leurs droits en cas de besoin. C’est pourquoi ils doivent se renseigner au préalable auprès des administrateurs. 

3. Ne pas respecter les règles de copropriété en vigueur

Les règles à respecter sont formulées à l’écrit dans un papier correspondant. Chaque membre de la propriété doit impérativement les connaître et les appliquer à la lettre. Le syndicat des copropriétaires le partage aux différents bénéficiaires dès leur emménagement sur les lieux.  Ce papier renseigne sur les divers droits et devoirs auxquels sont soumis les copropriétaires. À titre d’illustration, nous pouvons citer les règles relatives aux parties communes. Les nouveaux acquéreurs font souvent l’impasse sur ce document, ce qui crée parfois des désagréments entre voisins. D’où l’intérêt de le lire et de le respecter. 

4. Se détourner du carnet d’entretien

En matière de copropriété, le carnet d’entretien joue un rôle primordial. Il renferme l’ensemble des détails techniques relatifs à l’immeuble. On y note également l’ensemble des modifications qui ont eu lieu et les futurs travaux prévus.  C’est pourquoi les copropriétaires doivent se renseigner régulièrement à son sujet pour être à jour sur les dernières nouvelles. Ce document est également requis au moment de souscrire un contrat d’assurance auprès des assureurs.