Les enseignants du Collège Jean de la Mennais en faveur d’une grève

Par Vicky Girard
Les enseignants du Collège Jean de la Mennais en faveur d’une grève
Le taux de participation à l’assemblée générale pour le vote d’une grève a été de 95%. (Photo : Le Reflet - Archives)

Les enseignants et enseignantes ont voté à 71% en faveur d’une grève de quatre jours lors d’une assemblée générale, le 29 mai. Ils négocient avec la direction depuis septembre au sujet de leurs conditions de travail.

Le comité exécutif du Syndicat des enseignantes et des enseignants du Collège (SEECJDLM-CSN) n’a pas fixé de date pour le déclenchement de la grève.

Le Syndicat et la direction ont participé à 14 rencontres pour négocier, dont 6 en présence d’une conciliatrice du ministère du Travail, sans en venir à une entente.

Mathieu Boutin, président du SEECJDLM-CSN, se dit satisfait des résultats du vote. Il ajoute espérer que cela fasse débloquer la table de négociations.

«La direction maintient ses demandes de recul (augmentation de la tâche éducative et retrait de l’indexation des primes d’assurances collectives) et refuse de considérer les demandes syndicales relatives à la tâche éducative au secondaire et au nombre d’élèves au primaire», peut-on lire dans un communiqué envoyé par la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN).

Léandre Lapointe, vice-président et responsable au FNEEQ-CSN, affirme que la direction se campe sur ses positions. Le Syndicat a l’appui du Conseil central de la Montérégie dans le dossier.

La direction en mode solution

Hugo Morissette, porte-parole de la direction du Collège Jean de la Mennais, indique que celle-ci déplore le résultat du vote. Elle souhaite trouver une solution le plus rapidement possible afin que les élèves «ne paient pas pour des mésententes d’adultes, surtout si près de la fin de l’année scolaire».

«La direction ne souhaite pas négocier sur la place publique», dit M. Morissette lorsque questionné sur les enjeux à la table de négociations avec le Syndicat.

Une rencontre entre les deux parties est prévue au début du mois de juin.

Partager cet article

4
Laisser un commentaire

avatar
3 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
David PenvenAnonyme Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Anonyme
Guest
Anonyme

Ce n’est pas Mathieu Bonin!!! C’est Mathieu Boutin!

David Penven
Editor

Désolé pour la coquille. La correction a été apportée.

trackback

[…] Rappelons que les membres du syndicat ont voté, le 29 mai, en faveur de quatre jours de grève. […]

trackback

[…] Les deux parties négociaient depuis septembre 2018 au sujet de leurs conditions de travail. Les discussions achoppaient principalement sur la tâche éducative et le maintien de la contribution de l’employeur au régime d’assurance-collective. Les professeurs avaient manifesté leur mécontentement lors de plusieurs débrayages. […]