L’initiative de Pierre Hébert «va droit au coeur», dit la propriétaire de Lavallée verte

Par Katherine Harvey-Pinard
L’initiative de Pierre Hébert «va droit au coeur», dit la propriétaire de Lavallée verte
(Photo : Google Maps)

Le Reflet a contacté les deux commerçants locaux que l’humoriste Pierre Hébert a décidé de soutenir, le 17 mars, en leur achetant des certificats-cadeaux de 100$. Ceux-ci sont reconnaissants envers le Candiacois.

«Je l’ai remercié! C’est tellement gentil de sa part!, lance d’entrée de jeu la proprétaire de Lavallée verte à Candiac, Caroline Lavallée. Comme je lui ai écrit sur sa page, ça va droit au cœur. En étant une petite entreprise, on fait des heures de fou. Donc, de savoir que quelqu’un se dit “j’aime tellement ce magasin, je veux que ça reste”, c’est cool

La propriétaire dit en ressentir d’ailleurs déjà les impacts positifs, alors que d’autres clients ont embarqué dans le mouvement.

«On a des gens qui nous appellent, qui nous écrivent. Ce matin, une d’entre elles a acheté un certificat-cadeau. On était contents. C’est un beau mouvement», dit-elle.

«Dans le malheur, il y a la solidarité et ça fait du bien.»

-Caroline Lavallée, propriétaire de Lavallée verte

Le propriétaire de l’agence Voyage Orlando à Saint-Constant, Steve Vézina, a également été touché par le geste de Pierre Hébert, un «fidèle client» de l’entreprise.

«C’est une belle attention, souligne-t-il. Ça ne me surprend pas de lui, connaissant sa générosité. Quand on a vu ça, on a dit “Wow!”. Il m’a envoyé un petit message personnel avant et je lui ai dit “c’est génial, c’est très généreux de ta part, merci beaucoup”.»

Tout désinfecter

La boutique Lavallée verte a mis plusieurs mesures en place depuis le début de la crise de la COVID-19. Elle s’assure de suivre toutes les recommandations du gouvernement et prend plusieurs précautions en termes d’hygiène.

«On y va un jour à la fois, même des fois une heure à la fois», lance la propriétaire.

L’entreprise a avisé ses clients que le service est ralenti, puisque tout est désinfecté chaque fois qu’un client entre dans la boutique.

«On limite les quantités aussi, parce que malheureusement, les gens essaient de faire des réserves, ce qu’il ne faudrait pas, dit-elle. Honnêtement, on va manquer de stock très bientôt et je ne sais pas si mes fournisseurs vont être en mesure de fournir. On a la chance d’avoir des produits québécois, alors ça ne peut pas bloquer aux lignes. Mais s’il y a trop de demandes, eux aussi vont devoir rationner ce qu’ils nous vendent. Ça devient un problème.»

Pour son service alimentaire en vrac, Mme Lavallée n’accepte plus les contenants de ses clients. Elle leur fournit plutôt des sacs de papier brun.

«Je ne veux pas prendre de chance. Les pots pour le savon qui arrivent en magasin, je les redésinfecte tous avant de les remplir. On désinfecte notre machine à paiement à toutes les transactions et notre balance, à toutes les pesées», ajoute-t-elle.

Mme Lavallée a aussi réduit les heures d’ouverture de la boutique «pour éviter que les gens viennent magasiner. S’ils viennent, ils prennent ce dont ils ont besoin et s’en vont.»

«On est capables de tenir le coup»

Chez Voyage Orlando, les quatre employés qui travaillent présentement au bureau feront du télétravail à compter de vendredi, et ce, pour deux semaines.

«Ils s’occupent des réservations existantes de leurs clients, font les suivis des dossiers. Les clients peuvent les contacter par courriel. Donc, c’est comme si rien ne changeait pour ce qui est du service à la clientèle», indique Steve Vézina.

L’agence de voyage se consacre entièrement aux voyages à Walt Disney World, qui a fermé ses portes jusqu’au 1er avril. Pour l’instant, les clients qui devaient partir au printemps ou à l’été n’ont pas annulé leur voyage, mais les présentations qui sont normalement données en personne se font désormais entièrement sur le Web.

«Notre entreprise est en excellente santé financière et on est capable de tenir le coup, affirme toutefois le propriétaire. Je sais que ce n’est pas le cas pour tout le monde dans l’entreprise du voyage.»

Personne n’a été mis en arrêt de travail et ce n’est pas près d’arriver, selon lui.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des