L’Unité communautaire de mesures d’urgence s’offre de l’équipement neuf grâce à Desjardins

Photo de Audrey Leduc-Brodeur
Par Audrey Leduc-Brodeur
L’Unité communautaire de mesures d’urgence s’offre de l’équipement neuf grâce à Desjardins
Marie Chantal Loiselle, directrice générale de la Caisse Desjardins des Moissons-et-de-Roussillon, accompagnée du bénévole de l’UCMU Marion Caza. (Photo : Le Reflet - Érick Rivest)

L’organisme qui soutient les travailleurs du milieu de l’urgence et les sinistrés du territoire du Reflet a bénéficié d’un don de 10 609$ de la Caisse Desjardins des Moissons-et-de-Roussillon, dont le siège social est à Saint-Constant. Cette aide financière a couvert plus de 75% des coûts de l’achat d’une nouvelle génératrice.  

L’Unité communautaire de mesures d’urgence (UCMU) cherchait à s’équiper d’un appareil autonome depuis 2014, mais elle devait d’abord trouver les fonds nécessaires. Ce type de génératrice, qui puise son énergie à même le camion en marche, coûte environ 18 000$, précise-t-elle.

«Celle que nous possédions avait fait son temps, fait savoir Danis Séguin, directeur de l’organisme déployé sur le territoire pendant un incendie, entre autres. La génératrice permet de faire fonctionner des appareils de chauffage dans notre camion, de préparer le café ou de cuisiner sur place.»

Les bénévoles de l’UCMU n’ont généralement pas accès à l’électricité pendant leurs interventions, «puisqu’ils s’installent dans une rue, un rang de campagne ou un champ à proximité du sinistre», explique M. Séguin.

«Sur place, on s’assure que les pompiers sont hydratés, que les victimes ne sont pas laissées seules avant que la Croix-Rouge les prenne en charge et qu’elles sont mises en contact avec leurs proches et leur assureur, relate le directeur de l’unité. Nous veillons aussi sur les enfants des sinistrés pendant que ceux-ci sont occupés.»

L’organisme détient deux camions pour couvrir 39 municipalités de la Montérégie, de Salaberry-de-Valleyfield à Candiac. Le plus récent sera en service en 2021 et permettra à l’équipe d’intervenir dans la région de Vaudreuil-Soulanges, précise M. Séguin. Il devra être modifié pour être adapté aux services offerts à bord.

«C’est plutôt rare que nous soyons appelés à deux endroits en même temps, mais en janvier, ç’a été le cas lors de l’incendie à la marina de Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix et un autre événement à Vaudreuil-Dorion, rappelle le directeur. Nous ne voulons plus que ça se reproduise.»

Don similaire

Pour sa part, la Caisse rappelle qu’elle a contribué à l’achat de la précédente génératrice au début des années 2000.

«Nous mettons en commun nos ressources, parce que c’est une condition essentielle pour répondre le mieux possible aux besoins de notre milieu. Le modèle d’affaires coopératif est un puissant levier de développement collectif, soutient-elle en référence au Fonds d’aide au développement du milieu. En contribuant à ce fonds, les membres Desjardins soutiennent des projets structurants qui rassemblent différents acteurs autour d’un objectif commun et répondent aux besoins d’un grand nombre de personnes.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des