Médecin testée positive : elle avait travaillé au CHAL avant d’être contagieuse, assure la Santé publique

Par Valérie Lessard
Médecin testée positive : elle avait travaillé au CHAL avant d’être contagieuse, assure la Santé publique
(Photo : Archives)

La médecin oeuvrant à l’hôpital de Kahnawake qui a été testée positive à la COVID-19, le mercredi 18 mars, avait aussi travaillé à l’hôpital Anna-Laberge à Châteauguay après son retour de voyage.  La Direction de la santé publique affirme qu’il n’y a aucun risque pour la santé des patients, employés et collègues qui ont été en contact avec elle, puisqu’elle a travaillé quatre jours avant l’apparition des symptômes.

À lire aussi:

Un premier cas de la COVID-19 positif à Kahnawake

Des précisions d’une médecin concernant le cas à Kahnawake 

La médecin en question a voyagé à New York du 7 au 9 mars. À son retour, elle a travaillé une journée à l’hôpital de Kahnawake, le mercredi 11 mars, et une autre journée au centre hospitalier de Châteauguay le vendredi 13 mars. Comme elle était revenue de voyage avant le 12 mars, il n’y avait pas eu de recommandation d’auto-isolation.

«Néanmoins, par mesure préventive, il (sic) a appliqué toutes les mesures d’hygiène et de protection: port du masque, lavage de mains, etc. Ce n’est que quatre jours plus tard que ce médecin a vu des symptômes apparaître et que le diagnostic positif a été confirmé», mentionne le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Ouest(CISSMO) par voie de communiqué.

Les autorités de santé de Kahnawake avaient indiqué que la professionnelle s’est auto-isolée dès le 15 mars, lorsque son conjoint a développé des symptômes. Ceux de la médecin sont apparus le 17 mars et elle a reçu un diagnostic positif le 18 mars. Elle est toujours en isolement.

La directrice de la santé publique de la Montérégie Dre Julie Loslier assure que les employés et les patients qui ont côtoyé la médecin concernée n’ont pas à s’inquiéter.

«L’enquête démontre que le professionnel n’a pas travaillé ni fréquenté l’établissement de soins pendant sa période de contagiosité. Il n’y a donc aucune mesure à prendre pour le personnel», commente-t-elle.

La conseillère cadre en communication au CISSSMO Jade Saint-Jean confirme que les employés concernés ont été rencontrés pour les mettre au courant de la situation et les rassurer.

«On suit les recommandations de la Santé publique à la lettre. S’il y avait eu un moindre doute, on aurait mis des mesures en oeuvre», explique-t-elle.

Le CISSMO rappelle que les symptômes reliés à la COVID-19 sont la toux, la fièvre et les difficultés respiratoires. Toute personne qui présente des symptômes ou qui souhaite avoir de l’information générale sur la maladie peut communiquer au 1-877-644-4545 ou via le site www.quebec.ca/coronavirus.

De l’information est aussi disponible  en cas de symptômes de stress ou d’anxiété reliés à la COVID-19 : https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/fichiers/2019/19-210-14W.pdf

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des