VIDÉO – Motomarines dangereuses sur la rivière de la Tortue

Par Hélène Gingras

Trois conducteurs de motomarines ont été filmés alors qu’ils circulaient à une vitesse excessive sur la rivière de la Tortue, aux limites de Delson et Candiac, le 16 juin, vers 14h.

Un citoyen qui a fourni une vidéo d’eux en action au Reflet affirme avoir porté plainte à la police. Une porte-parole de la Régie intermunicipale de police Roussillon confirme que des agents se sont rendus aux abords du plan d’eau, mais que les embarcations n’y étaient plus. Plusieurs autres citoyens ont pu témoigner à leur tour aux policiers de la vitesse élevée et des manœuvres dangereuses de celles-ci.

Les motomarines et autres embarcations à moteur ne sont pas interdites sur cette rivière, mais les usagers sont tenus de circuler à basse vitesse. Une affiche à l’embouchure de la Voie maritime, installée

sur le pont du boulevard Marie-Victorin, précise que les vagues y sont interdites.

«Les conducteurs sont responsables de leurs vagues, c’est-à-dire qu’ils ne doivent pas causer d’érosion aux berges ni de dommages aux quais et aux bateaux qui s’y trouvent», explique Jason Rodgers, commandant de l’Unité 56 de la Garde côtière auxiliaire du Canada qui patrouille la Voie maritime entre Sainte-Catherine et Saint-Lambert.

Bon an mal an, cet organisme sans but lucratif patrouille la rivière de la Tortue de 15 à 20 fois pour faire de la sensibilisation à la vitesse excessive. La COVID-19 a retardé ses sorties à cet endroit pour le moment.

«C’est dangereux de rouler vite sur cette rivière parce qu’elle est sinueuse et qu’on peut être surpris si un bateau arrive en sens inverse, poursuit celui qui a déjà eu cette mauvaise surprise plus d’une fois. C’est un bel endroit avec un beau paysage fréquenté aussi par les kayakistes et les gens en paddle board. Une vague forte peut les faire chavirer.»

Selon M. Rodgers, les comportements téméraires de certains conducteurs sont généralement dus «à un manque d’instruction sur l’eau». Il ne serait pas surpris que les trois motomarines soient les mêmes que celles décriées pour des citoyens de Brossard récemment.

La juridiction des cours d’eau relève du fédéral généralement, comme dans ce cas-ci.

«Nous recommandons fortement aux plaisanciers naviguant sur la rivière de respecter les lieux et de maintenir en permanence une vitesse de sécuritaire pour tous et adaptée au plan d’eau, laisse savoir Jacinthe Lauzon, directrice des communications à la Ville de Candiac. Aussi, nous rappelons aux motomarinistes l’importance de ne pas causer des vagues inutilement puisque celles-ci causent l’érosion des berges.»

Il est interdit de faire des vagues dans la rivière de la Tortue.
Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Lorraine Paquette Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Lorraine Paquette
Guest
Lorraine Paquette

Pourquoi ne pas tout simplement interdire les motomarines. Ce site ne se prête pas s a ce type de véhicules.