Musique: L’éclosion d’Élia Laure

Musique: L’éclosion d’Élia Laure

Élia Laure, le nom d’artiste qu’emprunte Catherine Brunet, a sorti un minialbum éponyme.

Crédit photo : Gracieuseté

L’auteure-compositrice et interprète Élia Laure a autoproduit et lancé un premier minialbum éponyme de six chansons, en novembre.

C’est à l’École nationale de la chanson (ENC) à Granby que l’artiste originaire de Saint-Constant dit s’être forgé un style musical plus assumé.

Si ses projets portaient autrefois la signature de Catherine Brunet – comme son premier minialbum Pantin sans voix paru en 2012 –, les prochains seront teintés de l’univers d’Élia Laure, son alter ego créatif.

«J’ai choisi un nom d’artiste pour bien distinguer tous mes projets, explique-t-elle. Je suis aussi chef de chœur à Sainte-Catherine et j’avais envie que mon projet musical ait sa propre identité.»

C’est en regroupant les maquettes de ses chansons qu’Élia Laure est née.

«L’ambiance sur mon EP est très atmosphérique, avec des pointes de mélancolie et de douceur. En furetant sur des sites de vieux noms québécois, je suis tombée sur Élia Laure et je trouvais que ça cadrait bien avec ce que je fais», dit-elle.

Attirer l’attention

Même si elle avait plusieurs pièces en banque, Élia Laure en a immortalisé six sur disque. Ce choix a été fait en partie pour une question monétaire, mais aussi parce qu’il n’était pas nécessaire de produire 14 chansons pour susciter l’intérêt de l’auditeur, selon elle.

«Aujourd’hui, suffit d’un single qui fonctionne pour que ça décolle, indique la musicienne autodidacte. Mon EP, c’est un peu ma carte de visite, ma façon d’attirer l’attention. Si les gens aiment mon matériel, ils vont avoir envie d’en entendre plus.»

Réalisé par Philippe Trudel-Chevalier, le minialbum aborde des thèmes universels tels que l’amour, la quête personnelle et l’acceptation de soi. En l’écoutant, on comprend que les mots ont une grande importance pour l’artiste qui avoue composer en écrivant d’abord ses textes.

«J’aime la mélodie rythmique qui se dégage des mots. Je travaille beaucoup mes tournures de phrases et j’aime mettre en lumière un propos», affirme l’auteure-compositrice.

Après les paroles viennent les mélodies, et les mots sont sublimés par des arrangements mariant des sonorités jazz, pop et rock.

Un pas à la fois

Même si l’artiste a reçu des critiques élogieuses, notamment de la part d’ICI Musique, cela ne se traduit pas encore en vente d’albums.

«Il ne faut pas oublier que pour bien des gens, je suis une inconnue, reconnaît-elle. Je sens qu’il y a présentement de la curiosité autour de moi et que ces bonnes critiques établissent ma crédibilité. C’est un bon début.»

Pour la suite, Élia Laure souhaite faire vivre son matériel sur scène, obtenir davantage de visibilité numérique et faire oublier Catherine Brunet. Catherine qui?

Prochain spectacle

Pour ceux qui souhaiteraient voir Élia Laure sur scène, l’artiste sera en spectacle le jeudi 1er février, à 19h, au Bistro culturel Cœur de village à Saint-Isidore. L’auteur-compositeur-interprète Mathieu Bourret est aussi à l’affiche.

L’album Élia Laure est disponible sur iTunes, bandcamp, les plateformes d’écoute en continu et le site web de l’artiste.

Commenter cet article

avatar