Opération de la GRC: une femme de Saint-Hubert arrêtée

Par Ali Dostie
Opération de la GRC: une femme de Saint-Hubert arrêtée
(Photo : Gravité Média - Ali Dostie)

Une femme de Saint-Hubert âgée de 53 ans sera accusée en lien avec une lettre contaminée envoyée à la Maison-Blanche ainsi qu’avec des colis expédiés au Texas, selon ce qu’ont rapporté plusieurs médias.

Il s’agirait de Pascale Ferrier. Elle devrait comparaître à Buffalo, mardi. Cette femme a été arrêtée dimanche par les autorités américaines, à Buffalo.

La GRC a mené une perquisition et une imposante opération à son domicile, dans un immeuble à condos du boul. Vauquelin, toute la journée ce lundi. L’équipe d’intervention en cas d’incident chimique, biologique, radiologique, nucléaire et explosif de la GRC a effectué les premières manoeuvres, avant que les policiers fouillent le logement.  L’unité d’habitation de la suspecte, ainsi que celles autour, ont été évacuées, par mesure de sécurité.

Le Service de police de l’Agglomération de Longueuil, ainsi que le Service de sécurité incendie de l’Agglomération de Longueuil ont été appelés à collaborer à cette opération de la GRC, qui s’inscrit dans le cadre d’une enquête du FBI.

La lettre envoyée à la Maison-Blanche, ainsi que des colis expédiés au colis, contenaient ce qui semble être une «substance hautement toxique», mentionnait hier le caporal Charles Poirier, porte-parole de la GRC.

Il a été abondamment question dans les médias de la ricine, une toxine végétale très dangereuse, mais la GRC n’écartait pas la présence d’autres substances.

Gravité Média attend le retour du service des communications de la GRC pour de plus amples détails.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Inconnu
Inconnu
1 mois

Bonjour je comprends pas le mondes faire un jette parreil merci