OPINION – L’autre première ligne

OPINION – L’autre première ligne

Depuis le début de la période des Fêtes, nous voyons des reportages à la télévision et des articles dans les journaux soulignant le travail exceptionnel de première ligne du réseau de la santé et avec raison.

Il ne faut pas oublier l’autre première ligne, celle de centaines d’organismes communautaires à travers tout le Québec.  Ceux-ci agissent, encore aujourd’hui, comme une première ligne essentielle au maintien du réseau de la santé fragilisé par ce virus.

Pendant que le réseau de la santé rappelait ces intervenants terrains afin de combattre les éclosions, les organismes communautaires en sécurité alimentaire, en santé mentale, en itinérance, au service des femmes violentées et dans d’autres domaines ont pour leur part maintenu une première ligne afin de continuer d’offrir un service de proximité auprès des personnes vulnérables de notre société, dont certaines le sont devenues en raison de cette pandémie.

Vous n’aurez probablement pas de reportage à la télévision, d’article dans les journaux ou d’accueil triomphal au son et aux couleurs des sirènes de polices, mais sachez que vous avez été, et que vous êtes toujours essentielles. Sans vous, tout le système se serait certainement effondré.

Je profite de ces quelques lignes afin de vous remercier pour votre travail exceptionnel et je souhaite que vous continuiez à faire briller tout ce réseau communautaire québécois en 2021 et pour les années à venir.

Merci !

Frédéric Côté

Directeur général

Complexe Le Partage

À lire aussi: Des organismes se retroussent les manches pour le temps des Fêtes

Un organisme craint que les aînés soient oubliés durant la deuxième vague

Des organismes reçoivent des dons issus des boîtes Déballe ton Roussillon

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires