Opinion

OPINION - Semaine québécoise de la garde scolaire : défaire les étiquettes

mercredi le 12 mai 2021
Modifié à 13 h 55 min le 10 mai 2021
Par
À l'occasion de la Semaine québécoise de la garde scolaire qui se tient du 10 au 14 mai, il est important de préciser le rôle des éducateurs et éducatrices par rapport au développement de l'enfant. Nous sommes constamment à veiller sur son bien-être, sa santé, et sa sécurité. Nous lui inculquons les bonnes valeurs qui lui permettront d'être une bonne personne dans la société. Nous lui apprenons à être autonome, persévérant, à voir confiant en lui. Nous lui apprenons à se relever quand il tombe et qu'il a le droit à l'erreur! Nous l'aidons à comprendre et ressentir le besoin de socialisation, de coopération, de collaboration et d'appartenance. Nous lui apprenons à apprécier et valoriser les différences, ressentir du respect pour les autres et comprendre la générosité et la gentillesse. Nous sommes constamment à son écoute et lui montrons de l empathie. Nous soignons ses plaies et ses blessures, qu'elles soient de nature physique ou morale. Nous nous assurons de parvenir au summum de son développement cognitif, physique et moteur. Nous nous transposons au rôle du parent quand celui-ci est absent ou inexistant! Nous l'aimons comme notre enfant et passons tellement plus de temps avec lui que son professeur ou son parent! Nous sommes là quand il rit et quand il pleure, quand il joue et quand il a peur, quand il hésite et quand il gagne! Nous ne sommes pas des gardiens et des gardiennes, mais bel et bien des anges gardiens. C'est tellement différent. Merci de comprendre notre frustration face à l'étiquette de gardiens d'enfants qui ne reflète aucunement notre savoir-faire en éducation et notre professionnalisme. Hassan Diouani  Éducateur en service de garde École primaire Jean-Leman, Candiac 

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous