Faits divers

Plus d’accidents mortels sur les routes de la Montérégie

vendredi le 14 janvier 2022
Modifié à 13 h 04 min le 14 janvier 2022
Par Eric Tremblay

La Montérégie présente le deuxième plus lourd bilan routier au Québec en matière de collision mortelle. (Photo Journal Saint-François – Archives)

Pour la deuxième année consécutive, le nombre d’accidents mortels en en augmentation sur le territoire de la Montérégie.

Les 40 accidents placent la région au second rang des secteurs les plus meurtriers après Mauricie-Lanaudière (47).

En 2020, 26 collisions entraînant la mort d’usagers de la route avaient été recensées en Montérégie. Ce qui représentait aussi une augmentation par rapport à l’année précédente (20).

Le bilan routier de la Sûreté du Québec suit la même tendance avec une hausse de décès. Des accidents provoqués par la conduite imprudente et les excès de vitesse (24,5 %), la capacité de conduite affaiblie par l’alcool, les drogues ou la fatigue (14 %) ou l’inattention/distraction (7 %).

Plus de 20 % des personnes décédées dans des collisions de la route ne portaient pas leur ceinture de sécurité. Une statistique légèrement supérieure à celle présentée l’année précédente.

Les motocyclettes ont aussi été davantage impliquées dans des collisions. Les 57 accidents répertoriés sont supérieurs à la moyenne des cinq années précédentes qui s’élevait à 41.

Vingt-trois piétons et six cyclistes ont perdu la vie sur les routes en 2021.

En novembre dernier, la Sûreté du Québec a lancé la politique Vision Zéro. Un plan en cinq axes pour améliorer la situation. Une initiative qui a connu du succès ailleurs au Canada et en Europe.

Celle-ci s’articule autour des objectifs PISTE qui se décline ainsi :

:-Bonifier les partenariats avec les intervenants en sécurité des réseaux de transport

-Renforcer l’application de la loi par des interventions efficaces en sécurité des réseaux de transport

-Sensibiliser la population à l’adoption de comportements sécuritaires sur les réseaux de transport

-Tirer parti des technologies existantes et de l’innovation en sécurité des réseaux de transport

-Améliorer les pratiques d’évaluation en sécurité des réseaux de transport