Actualités

Plus de chantiers, mais moins de secteurs chauds cet été 

mardi le 01 juin 2021
Modifié à 16 h 05 min le 01 juin 2021
Par Geneviève Michaud

Si la région métropolitaine accueillera plus de chantiers lors de la saison estivale que l’an dernier, ces derniers seront «éparpillés» un peu partout sur le territoire, entraînant moins de secteurs chauds à éviter. Ce qui ne signifie évidemment pas que la circulation sera fluide partout et pour tout l’été.

De la cinquantaine de chantiers prévus dans la région, près d’une dizaine auront un impact sur les automobilistes de la Rive-Sud.

Le secteur du pont de l’Île-aux-Tourtes, fermé d’urgence le 20 mai, est à éviter jusqu’à la réouverture des trois voies de circulation dans chaque direction, prévue à la fin du mois de juin.

Des travaux menés par le ministère des Transports du Québec (MTQ) ainsi que d’autres coordonnés par la société des Ponts Jacques-Cartier et Champlain Incorporée (PJCCI) auront par ailleurs lieu dans le secteur du pont Honoré-Mercier.

Ces travaux entraîneront une dizaine de fins de semaine avec une seule voie ouverte dans chaque direction sur le pont jusqu’en novembre; 8 blitz de fin de semaine et 15 fermetures de nuit, en semaine, des bretelles d’accès et de sortie sur la Rive-Sud, entre juin et septembre; ainsi que 3 fermetures de nuit et 2 périodes de 19 jours de fermeture partielle de la bretelle d’accès de la R-138 vers Montréal, entre juin et septembre.

Les travaux de réparation de structure de l’échangeur Saint-Pierre ainsi que les travaux d’égout et d’aqueduc de l’avenue Lafleur, du côté de Montréal, risquent également d’avoir un impact sur la circulation à l’approche du pont Mercier.

Réfection majeure du tunnel

Le chantier de réfection majeure du tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine s’est amorcé cette année avec les travaux de mise en place des mesures d’atténuation.

«Il y aura peu d’entraves, mais celles qu’il y aura auront de grandes répercussions», indique la porte-parole de Mobilité Montréal Sarah Bensadoun, citant entre autres l’ouverture d’une seule voie vers la Rive-Sud lors des deux dernières fins de semaine du mois de juin.

Dix épisodes de fermeture de nuit dans l’une ou l’autre des directions sont également prévues au cours de l’été, de même que des fermetures partielles de nuit dans les deux directions de l’A-20.

La réduction de la limite de vitesse et la déviation des voies de circulation pourraient quant à elles créer un certain goulot d’étranglement à l’approche du tunnel.

«Les entraves seront beaucoup plus lourdes en 2022 et 2023, avec des répercussions majeures sur la circulation», souligne Mme Bensadoun, tout en rappelant que les divers partenaires travaillent depuis longtemps à la planification de cet important chantier.

Chantiers sur la Rive-Sud

Deux autres chantiers seront à surveiller sur la Rive-Sud cet été, à commencer par les travaux d’asphaltage de l’A-15 en direction nord, entre les limites de La Prairie et Brossard et le pont Samuel-De Champlain. Des fermetures partielles de nuit sont ainsi prévues sur l’autoroute, de même que des fermetures de nuit du boul. Marie-Victorin et des bretelles d’entrée et de sortie entre la sortie n°50 (boul. Matte) et la sortie n°53 (pont Samuel-De Champlain), au cours des mois de juillet et août.

Des travaux d’asphaltage et de bonification de l’accotement pour son utilisation par les autobus ont par ailleurs lieu sur l’A-30, entre l’A-10 et l’A-20, entraînant une dizaine de blitz de circulation à contresens de nuit ou de fin de semaine sur certains segments ainsi que des fermetures de nuit ou de fin de semaine de bretelles d’entrée et de sortie.

Planifier, planifier, planifier

«Avec le déconfinement, on invite plus que jamais les usagers à planifier leurs déplacements, exprime Sarah Bensadoun. On invite également les gens à privilégier le transport en commun et le transport actif.»

Avec un achalandage de seulement 35% dans le réseau du métro actuellement, il s’agit selon la porte-parole de Mobilité Montréal de la solution pour éviter les zones chaudes de chantier cet été.

«Le transport collectif est sécuritaire. Toutes les mesures sanitaires sont en place», assure-t-elle.

La lumière au bout du… tunnel !

Plusieurs chantiers majeurs prendront fin cette année, dont celui de l’échangeur Turcot, ainsi qu’au cours des prochaines années.

«D’ici 2025, on devrait voir une très grande amélioration de la circulation dans la région métropolitaine, sur le réseau routier et autoroutier», avance Sarah Bensadoun, porte-parole de Mobilité Montréal.

«Avant, on avait la saison blanche, l’hiver, et la saison orange, soit les travaux d’été. Ce n’est plus le cas maintenant», rappelle quant à lui le porte-parole de la Ville de Montréal Philippe Sabourin.

En effet, les nouvelles techniques permettent de maintenir les chantiers opérationnels 12 mois par année. La coordination des travaux menés par différents partenaires qu’effectue Mobilité Montréal ainsi que l’augmentation des travaux de nuit ont également pour effet de limiter les impacts sur les usagers de la route.

En 2020, Mobilité Montréal a ainsi répondu à près de 33 000 demandes d’intervention, permettant d’éviter plus de 600 entraves.

Rens.: quebec511.info ou mobilitemontreal.gouv.qc.ca.

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous