Poule mouillée

Par Michel Thibault
Poule mouillée
(Photo : Pixabay)

Avoir eu 15 ans, je me serais déguisé en contradiction pour l’Halloween. En une chose et son contraire, simultanément.

L’idée de me costumer en chat de Schrödinger m’a effleuré les neurones. J’ai fait la connaissance de cette créature en m’intéressant à la physique quantique. Le félin en question ne vit pas sous le toit d’un dénommé Schrödinger. Plutôt dans sa tête. Il est sorti de son imagination comme d’un sac de bonbons.

Né à Vienne en 1887 et décédé dans la même ville 74 ans plus tard, Erwin Rudolf Josef Alexander Schrödinger était à la fois physicien et philosophe. Il est considéré comme l’un des pères fondateurs de la mécanique quantique avec son ami Albert.

Le monde de l’infiniment petit fonctionne différemment de l’univers à l’échelle humaine, bien qu’il le compose. Par exemple, on ne peut pas connaître précisément la position d’une particule quantique. On ne peut que l’évaluer en termes de probabilités. Un objet peut ainsi se trouver dans plusieurs états à la fois.

Schrödinger a illustré le paradoxal phénomène en 1935 avec une «expérience de pensée». Le savant a imaginé un chat placé dans une boîte opaque avec du poison, de la matière radioactive et un compteur Geiger. «Lorsque la première désintégration d’un noyau radioactif se produit, le compteur Geiger réagit en déclenchant un mécanisme qui casse le flacon et libère le poison mortel. Ainsi, la désintégration d’un noyau radioactif, un processus microscopique, se traduit par la mort du chat, un événement macroscopique», explique un article de «Astronomie et Astrophysique». «Puisque la désintégration radioactive s’exprime en termes de probabilités, le sort du chat ne peut être décrit qu’en termes similaires. Après cinq minutes, il y a donc 50 pour cent de chances que le chat soit mort et 50 pour cent de chances qu’il soit vivant.»

En physique quantique, le chat ne serait pas mort ou vivant dans sa boîte. «Il se trouve dans une superposition de ces deux états. Ce n’est que lorsque nous ouvrons finalement la boite que l’un des deux états possibles devient la réalité. Le chat est alors soit vivant, soit mort», explique l’article.

Ce chat à la fois mort et vivant cadre parfaitement avec la fête du 31 octobre mais c’est compliqué de le personnifier en raison de la boîte, essentielle au phénomène, qui entrave la marche à pied.

Il y aurait eu un autre moyen d’incarner une contradiction sur deux pattes : se déguiser en poule.

Sans parapluie, bien entendu. Avec l’averse tombée le 31 octobre en soirée, on aurait vite vu une poule mouillée. Comme chacun le sait, une poule mouillée est un lâche, un poltron, un peureux, un couard, un froussard. Or, les personnes qui sont sorties le soir de l’Halloween 2019 sont des braves !

En effet, la veille de la fête, plusieurs ont décidé de reporter la traditionnelle collecte de bonbons, épouvantés par les prévisions météorologiques.

Le déguisement contradiction est ainsi réussi avec cette poule mouillée courageuse !

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des