Premier spectacle pour une Candiacoise à la Place des Arts

Premier spectacle pour une Candiacoise à la Place des Arts

À 40 ans, Mounia Neggaz réalisera «un rêve de petite fille». Elle montera demain sur les planches de la salle Claude-Léveillée à la Place des Arts à Montréal pour y offrir son premier spectacle solo.

À 40 ans, Mounia Neggaz réalisera «un rêve de petite fille». Elle montera demain sur les planches de la salle Claude-Léveillée à la Place des Arts à Montréal pour y offrir son premier spectacle solo.

Algérienne d’origine, la Candiacoise s’offre un retour aux sources avec des chansons francophones. La chanteuse a participé en 2013 au concours Ma première Place des Arts. L’organisation du concours lui a récemment demandé si elle était prête à monter son propre spectacle.

«Je n’aurais jamais pensé il y a trois ans que j’aurais eu le courage d’accepter, affirme-t-elle. Je suis très fébrile. J’ai l’impression de faire l’Olympia en France!»

Mme Neggaz est soutenue par l’ancien finaliste de La Voix Jean-Sébastien Lavoie. Même s’il s’est démarqué au Québec, c’est plutôt en France qu’elle l’a connu, alors qu’il participait au concours À la recherche de la nouvelle star.

«Avant de quitter l’Algérie à l’âge de 23 ans, j’ai vécu neuf ans à Paris. Jean-Sébastien a connu un gros succès européen», explique-t-elle.

«Je veux offrir un spectacle intime, avec beaucoup de chaleur. J’ai été influencée par Jacques Brel, Charles Aznavour, Lara Fabian. Chaque chanson a un message important», mentionne celle qui entonnera aussi des airs québécois, belges et arabes.

Pour sa sœur jumelle

Ce spectacle sera avant tout une marque d’amour envers sa sœur jumelle, de qui elle a été séparée pendant plus de 10 ans. L’une vivait déjà au Québec alors que l’autre était sur le continent européen.

«C’est pour elle que je le fais. Depuis nos retrouvailles, on ne se lâche plus. Je sens que je vais pleurer un bon coup quand je vais chanter pour elle. Elle m’a beaucoup encouragée», fait-t-elle savoir.

Mme Neggaz a enchaîné les concours au fil des ans, dont Trois-Pistoles en chanson, L’Étoile montante FORD et La Voix du succès à Montréal.

«Ces expériences m’ont forgée et je sais désormais ce que je vaux. Nous avons tous besoin de rêver, c’est notre moteur dans la vie», conclut-elle.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des