Quartier TOD à La Prairie : un exercice de participation citoyenne

La Ville de La Prairie tient à faire le point en ce qui a trait à son approche participative dans le dossier de la planification du futur quartier TOD du stationnement incitatif de l’AMT. Elle désire rassurer la population en lien avec la lettre ouverte d’un lecteur, publiée dans Le Reflet du 6 janvier 2016, laissant percevoir une grande déception par rapport à l’exercice de consultation qu’a entamé la Ville de La Prairie au cours de l’automne 2015.

La Ville de La Prairie aurait pu choisir une approche beaucoup plus classique de consultation publique en présentant à la population un projet de développement bien défini sur lequel nous aurions échangé et procédé à certains ajustements, en tenant compte des préoccupations des citoyens. Cette procédure est préconisée par la très grande majorité des villes.

Toutefois, nous avons choisi de démarrer le processus sans aucun plan prédéterminé, en laissant la chance à la population de s’exprimer. La Ville de La Prairie a privilégié cette façon de faire puisque dans ce cas précis, le changement d’usage obligatoire près du stationnement incitatif de l’AMT préoccupe grandement le voisinage. Elle a donc mis l’accent sur une approche participative, originale et transparente qui a d’ailleurs suscité la participation de plus de 150 personnes en moyenne par rencontre.

• Une première étape : l’adoption des règles de concordance pour l’ensemble du territoire, dont l’élaboration des lignes directrices d’aménagement pour le terrain limitrophe au stationnement incitatif de l’AMT.

À la rencontre du 17 septembre 2015, nous avons constaté beaucoup d’enthousiasme de la part des citoyens qui ont participé à l’atelier. À partir des concepts d’aménagements déposés aux tables de travail, des grandes lignes directrices d’aménagement ont fait consensus grâce à l’excellente collaboration des citoyens. Il faut comprendre que cette première étape servira de point de départ à l’exercice de planification beaucoup plus détaillé qui suivra en 2016. Il ne faut surtout pas interpréter de façon trop rigide les résultats obtenus qui seront repris en détail lors d’une seconde étape de planification participative en 2016.

Il faut rappeler que la loi ne prévoit minimalement qu’une seule consultation publique pour un exercice semblable. Or, au cours de cette première étape, nous aurons eu quatre rencontres avec les citoyens, soit la présentation du processus le 18 juin 2015, la soirée de l’atelier qui a eu lieu le 17 septembre 2015, la présentation des résultats le 22 octobre 2015 et nous terminerons avec une assemblée de consultation publique le 14 janvier 2016.

Lors de cette dernière assemblée, nous expliquerons à la population quelles seront les nouvelles règles de concordance à inscrire obligatoirement dans la réglementation municipale. Ces règles toucheront l’ensemble de la ville et incluront les lignes directrices d’aménagement émanant de l’atelier du 17 septembre 2015 pour lesquelles nous annoncerons, dans le plan d’urbanisme, une planification plus détaillée à venir.

• Une deuxième étape : l’élaboration d’un programme particulier d’urbanisme (PPU) touchant la zone TOD.

Au cours de cette deuxième étape, les enjeux vont se préciser et nous aurons à faire des choix. La Ville réitère sa confiance envers les citoyens afin de faire ressortir des consensus dans le respect des opinions de chacun des participants.

Nous allons de nouveau organiser des ateliers avec les citoyens dès le printemps 2016 et utiliser un outil d’urbanisme que l’on appelle un programme particulier d’urbanisme (PPU). D’ailleurs, nous devrons compléter l’exercice puisqu’un PPU est obligatoire dans toute zone TOD.

À la fin de l’exercice, la Ville de La Prairie croit fermement qu’elle pourra dégager une vision commune faisant en sorte de donner à ce futur quartier une signature unique, planifiée conjointement avec les citoyens. Il importe donc que les citoyens participent en grand nombre au processus que la Ville a mis en place dans le respect de ses engagements envers la population.

Benoit Fortier, urg.

directeur du Service de l’urbanisme

Ville de La Prairie

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des