Actualités
Sports
Culture

Quatre passionnés de hockey de la région à la barre d’un balado

vendredi le 07 mai 2021
Modifié à 15 h 15 min le 07 mai 2021
Par Katherine Harvey-Pinard
C’est bien connu: le hockey est source de conversations enflammées au quotidien à travers le Québec. Confinés et avides de matchs, quatre anciens joueurs et amis ont lancé il y a bientôt un an leur balado, La Source du hockey. Invités de renom, anecdotes, débats et fous rires sont au menu. Avant de devenir un balado, La Source du hockey était d’abord un site Web qui reprenait des nouvelles au sujet des différentes ligues à travers l’Amérique du Nord. À l’arrivée de la pandémie, le Saint-Philippien Louis-Philippe Tremblay a décidé de lui donner une autre vocation, tout en continuant d’y partager des nouvelles. Son ami Sébastien Matte, de Saint-Philippe, s’est rapidement joint au projet, puis ont suivi le natif de Châteauguay Patrice Charbonneau et le Brossardois Yannick Tifu. «On ne s’attendait pas vraiment à grand-chose au début. On parlait du Canadien, on faisait des petits débats pour passer le temps», raconte M. Matte en entrevue avec Le Reflet. C’était aussi l’occasion pour le quatuor de se faire les dents et de s’habituer au micro et à la caméra. «J’avais un peu d’expérience dans le monde des médias, mais pas les autres, explique celui qui travaille aux opérations commerciales au Réseau des sports (RDS). En même temps, les podcasts, c’est autre chose.» En août, ils ont commencé à accueillir des invités. Bière à la main dans leur domicile respectif, les amis se réunissent via Zoom chaque dimanche. Les thèmes sont divers: le Longueuillois Louick Marcotte a abordé son épisode de dépression, Julien Cayer a parlé de commotions cérébrales, Patrick Bordeleau, de son rôle de bagarreur, etc. Surpris de l’engouement D’autres joueurs et acteurs du monde du hockey québécois se sont également prêtés au jeu, entre autres Guillaume Latendresse et Maxim Lapierre, qui animent eux-mêmes un balado consacré au sport, Torrey Mitchell, Nicolas Beaudin, Joel Perreault, Yvon Lambert, Jean Perron et Benoît Groulx. L’épisode sous le thème La Ligue nord-américaine de hockey (LNAH) démystifiée, qui a réuni 13 invités, a généré 13 000 vues, le 21 mars. «On était surpris de l’engouement, soutient-il. On a quand même travaillé fort. On essaie d’amener beaucoup de choses à chaque émission. Ce n’est pas juste un invité qui vient pour jaser. Il y a quand même des thématiques. On fait des segments spéciaux, des quiz…» Les épisodes étant diffusés en direct sur les pages Facebook, Youtube et Twitter de La Source du hockey, les auditeurs peuvent commenter et poser leurs questions en temps réel. «L’important, c’est de prendre le temps de jaser avec ces gens-là, dit-il. C’est comme un gros party, une gang qui grossit.» Il est également possible d’écouter les épisodes en différé sur Balado Québec, Spotify et Apple Music. Sébastien Matte, Louis-Philippe Tremblay, Yannick Tifu et Patrice Charbonneau ont récemment annoncé qu’ils tourneront des épisodes en direct lors de la prochaine Classique Bob Bissonnette, du 27 au 29 août, si la situation sanitaire le permet. «C’est un gros projet. Il y a au-dessus de 100 équipes qui sont là pendant une semaine. On va faire le podcast pendant trois jours live de là-bas. Il va y avoir des joueurs de la LNH, de la LAH qu’on va interviewer», fait savoir M. Matte. Quelques anecdotes Questionné sur des anecdotes qui l’ont marqué, Sébastien Matte relate entre autres celle de l’ancien des Canadiens de Montréal Torrey Mitchell qui était de passage au balado en janvier. Ce dernier, alors recrue, était allé dans un bar à l’invitation du joueur Jeremy Roenick. «Là-bas, c’était des vampires, explique-t-il en riant. À un moment donné, des gens ont commencé à manger une femme sur la piste de danse. Il y avait du sang et tout. Quelqu’un a donné des coups de couteau à Jeremy Roenick. Torrey Mitchell a cassé une fenêtre, s’est sauvé.» Il s’était finalement fait prendre à l’émission Scare Tactics, ou Peur sur prises en français, révèle M. Matte.

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous