Actualités

Sainte-Catherine freine la construction de deux bâtiments résidentiels

mercredi le 28 octobre 2020
Modifié à 11 h 11 min le 28 octobre 2020
Par Vicky Girard
Les élus de Sainte-Catherine se sont opposés à un projet de deux bâtiments résidentiels de 18 logements sur trois étages ayant front sur le boulevard Marie-Victorin, à l’intersection de la rue d’Auteuil, afin de préserver la qualité du paysage. La décision s’est prise lors d’une séance du conseil municipal, le 13 octobre, après que la demande de construction ait été soumise au Service de l’aménagement du territoire et développement économique. La Municipalité a considéré «la qualité paysagère du secteur, notamment les caractéristiques des arbres matures et la densité de la canopée, les percées visuelles sur le parc Optimiste et la voie maritime ainsi que la topographie naturelle exceptionnelle de la promenade riveraine», et l’étude du dossier par les membres du Comité consultatif d’urbanisme (CCU), peut-on lire dans le procès-verbal de la séance. Ainsi, il a été résolu que le requérant soumette une nouvelle version du projet en tenant compte de plusieurs éléments. La Municipalité demande, entre autres, une «organisation spatiale basée sur les particularités du lieu et de son environnement» et une architecture qui s’inscrit dans l’identité du boulevard Marie-Victorin, décrite par Sainte-Catherine comme «noble, chic, hautement distinctive et singulière, au niveau, par exemple, des façades et des détails architecturaux». Elle suggère également au requérant d’optimiser le positionnement des entrées principales, d’utiliser une fenestration «très large et abondante, un jeu de texture aux niveaux des matériaux et des couleurs contribuant à l’âme et l’ambiance unique du lieu». La Ville insiste aussi sur un concept d’aménagement paysager qui s’intègrera à la végétation riveraine du boulevard Marie-Victorin, notamment par la conservation des arbres matures présents sur le site.