Saisies de hérissons à Beauharnois

Par Valérie Gagnon
Saisies de hérissons à Beauharnois
(Photo : Photo gracieuseté)

Près d’une trentaine de hérissons mal en point ont été saisis en décembre 2019 dans une résidence située à Beauharnois.

La SPCA Refuge Monani-Mo, contrôleur animalier mandaté par la Ville, a effectué deux saisies. Une première s’est déroulée le 9 décembre. 16 hérissons ont été débusqués de l’endroit où une dame en faisait l’élevage dans le but de les vendre. « Nous avons constaté que plusieurs d’entre eux ont été victimes de négligence. Les griffes étaient très longues sur la plupart d’entre eux. Certains avaient des membres en moins, d’autres avaient des infections, des masses visibles et des problèmes neurologiques et de peau », décrivent les deux contrôleurs animaliers intervenus sur place.

Plusieurs articles du règlement municipal n’avaient pas été respectés dont le nombre d’animaux permis par unité d’habitation, le commerce illégal d’animaux, les conditions d’élevage causant de la souffrance aux hérissons et la propreté des cages et enclos. La contrevenante a reçu une amende totale approximative de 500 $ à la suite des cinq constats d’infraction lui étant adressée.

Les policiers avaient été alertés le 7 décembre pour un chien errant dans le secteur de ladite résidence. Dépêchés sur les lieux, ils ont constaté la présence de plusieurs hérissons et ont fait appel à la SPCA.

Deuxième saisie

Le 19 décembre, la SPCA est retournée sur les lieux pour rappeler à la personne en faute de remplir les documents demandés.

«Nous avions informé la dame que nous allions revenir faire une visite surprise afin de nous assurer que le tout revienne dans l’ordre», indique Sophie Bergevin, directrice adjointe de la SPCA Refuge Monani-Mo.

Après avoir demandé une vérification, les représentants de l’organisme ont détecté une forte odeur. La découverte de 15 autres hérissons cachés dans six bacs derrière des boîtes et autres objets a mené à une autre saisie. D’autres constats d’infractions ont été émis pour les mêmes raisons. Les frais doublés en raison de la récidive totalisaient environ 1000 $ de plus.

La plupart des animaux n’avaient pas de nourriture, d’eau et de litière. Les bacs étaient complètement souillés par les excréments et l’urine, selon leurs observations. Ce type d’intervention était une première pour la succursale de la SPCA Monani-Mo basée à Beauharnois.

Ce qui est permis

-Nombre maximal de deux chiens ou trois chats et le total d’animaux domestiques ne doit pas excéder quatre par unité d’habitation ;

-Un maximum de trois poules peut être gardé dans un poulailler fermé, sans odeur ;

-Tous les animaux se promenant à l’extérieur doivent posséder une médaille ou une micropuce ;

-Dans les endroits publics, les chiens doivent être tenus en laisse d’une longueur maximale de 1, 85 mètres ;

-Les chiens de type pitbull doivent avoir une micropuce et porter un licou ou un harnais, ainsi qu’une muselière-panier, dans les endroits publics ;

-Les chats doivent être stérilisés.

(Source : Ville de Beauharnois)

Quelques chiffres

En 2019, environ 100 chats et 50 chiens ont été capturés sur le territoire de la Ville de Beauharnois, indique Maurice Bernard, directeur du développement de la SPCA Refuge Monani-Mo. De ces nombres, 45 chiens et 88 chats ont été adoptés. Les autres chiens ont été euthanasiés à cause de leur état de santé. Des chats ont été relocalisés dans des fermes agricoles parce qu’ils étaient jugés comme étant sauvages. « Nous sommes pro-vie. Si nous pouvons éviter l’euthanasie d’animaux, nous le faisons », assure M. Bernard.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des