Faits divers

Trafic de stéroïdes : un policier résidant à La Prairie plaide coupable

mercredi le 20 octobre 2021
Modifié à 17 h 07 min le 20 octobre 2021
Par

L’homme fait également face à des accusations d’agression sexuelle et de voies de fait. (Photo : Le Reflet – Archives)

Un policier qui a plaidé coupable à des accusations de trafic, possession et production de stéroïdes, le 15 octobre, au palais de justice de Longueuil, a écopé de 12 mois de détention à domicile.

Daniel Jouhannet, 49 ans, avait été suspendu de son poste au Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL) après son arrestation. Il sera maintenant destitué. Il devra aussi verser une amende de 5000$.

Le résident de La Prairie qui faisait le commerce illicite de stéroïdes aurait été piégé par une agente double de la Gendarmerie royale du Canada en janvier 2018. La GRC avait ouvert une enquête sur ses activités à la demande du SPAL.

Le complice de Jouhannet, Andrew Scott Anctil, un jeune homme de 30 ans de l’arr. de Saint-Hubert, a lui aussi écopé d’une peine d’un an à purger à domicile, l’été dernier.

Jouhannet fait également face à des accusations d’agression sexuelle et de voies de fait. (G.M.)

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous