Trois élèves créent une entreprise écologique

Par Vicky Girard
Trois élèves créent une entreprise écologique
(Photo : Gracieuseté)

Trois élèves de secondaire 3 se sont lancés en affaires dans le cadre d’un programme éducatif d’entrepreneuriat qui a démarré en octobre à l’école secondaire de la Magdeleine à La Prairie. Leur entreprise Zekö fabrique des sacs à collations réutilisables.
Lorsque le programme JA Québec a commencé son recrutement en septembre, une trentaine d’élèves ont démontré de l’intérêt à participer aux ateliers d’apprentissage et à l’expérience de création et de gestion d’entreprise. Sur une équipe formée de 13 membres au départ, Mégane Brossard, 14 ans, Éloïse Laplante, 15 ans, et Érika Banninger-Dugas, 14 ans, tiennent maintenant le projet à bout de bras. L’une d’entre elles laisse savoir que ce changement a eu du bon, même si le trio doit travailler plus fort.
«L’idée de tous, au début, c’était des sacs réutilisables, mais on a choisi de faire un coffre à crayons. Finalement, quand on s’est retrouvées nous trois, on a trouvé quelque chose qu’on aime mieux», dit Éloïse Laplante.

«On ne voit pas ça souvent des jeunes comme ça qui ont vraiment la fibre entrepreneuriale.»
-Mathieu Proulx, conseiller en affaires

Les trois adolescentes, soucieuses de l’environnement, voulaient fabriquer quelque chose de pratique, d’écologique et d’esthétique. Elles travaillent présentement à élaborer de nouveaux modèles de sacs à collations.
Temps
Pour Caroline Schnoering, responsable chez JA Québec, le plus gros défi, c’est que les jeunes investissent du temps. Ils doivent minimalement être présents 3 heures par semaine pour des réunions et des ateliers. Ils sont payés 0,10$ de l’heure.
C’est aussi ce que croient les deux conseillers de l’équipe, Mathieu Proulx et Marc-Antoine Dumais, deux hommes d’affaires résidant à La Prairie, qui sont passés par le même programme. Ils soulignent que les adolescentes démontrent beaucoup d’initiative et s’impliquent sans qu’ils aient besoin de «leur pousser dans le dos».
Érika Banninger-Dugas préciseque «nous, ça nous arrive souvent de se voir aussi la fin de semaine. On fait de la couture, on va chercher nos matières premières et on travaille sur notre site web».
Elle ajoute que les trois filles ne savaient pas coudre et que leur apprentissage est encore en cours. Elles doivent composer avec des problèmes techniques de production et faire preuve de débrouillardise pour livrer les commandes qui commencent déjà à s’accumuler, notamment en provenance de leur site Web.
Pour Mégane Brossard, le projet permet aussi d’apprendre à travailler en équipe et «à sortir de sa coquille».
Concours
Une soixantaine d’équipes, composées d’environ 10 élèves chacune, participent au programme de JA Québec. Les participants sont majoritairement des élèves de secondaire 4 et 5. Ceux-ci s’affrontent dans plusieurs compétitions au courant de l’année, qui se conclura par un gala et une remise de prix.
Mme Schnoering explique que l’équipe de La Prairie est moins nombreuse et ses membres sont plus jeunes que la moyenne. Malgré tout, le trio a terminé 2e à un concours de logo.
En janvier, les trois adolescentes continuent d’en apprendre plus pour faire évoluer leur entreprise, travaillent sur la production, la vente et la publicisation de leur produit.
Exemples d’éléments du programme
-Création d’un prototype;
-Planification;
-Ouverture d’un compte bancaire d’entreprise;
-Élaboration d’un plan d’affaires;
-Compréhension des états financiers;
-Gérer des réunions, notamment de conseil d’administration;
-Argumentaire de vente;
-Simulation boursière;
-L’éthique en affaires;
-Rédaction des rapports.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Caroline Schnoering
Caroline Schnoering
2 années

Vous connaissez des jeunes qui aimeraient eux aussi créer leur entreprise à travers le programme JA Québec? Il est encore possible d’y participer puisqu’une deuxième cohorte démarrera à la fin janvier. Selon le nombre de participants et leurs intérêts, de nouvelles entreprises seront ainsi créées. Séance d’information à l’école de la Magdeleine de La Prairie à 18h30 le mercredi 23 janvier 2019. Venez nombreux, le programme est gratuit, ce serait dommage de le manquer!

Nathalie Lesage
Nathalie Lesage
1 année

WoW beau concept ! Bravo les jeunes !!