Un adolescent amputé du pied après un accident

Un adolescent amputé du pied après un accident

Aiden Carter et sa sœur Keirra.

Crédit photo : Andrew Clark

Aiden Carter, 13 ans, étudiant à l’école Howard S. Billings, s’est fait écraser le pied par un camion après avoir voulu travers le boulevard D’Anjou, au mauvais endroit, le vendredi 1er mars, à Châteauguay. Ses orteils étaient mal en point, il a dû se faire amputer le pied gauche au niveau de la cheville. 

« Je ne me souviens pas de tout, mais j’étais avec mes amis, on marchait pour le retour à l’école et quelques secondes avant de traverser, j’ai vu un camion, j’ai glissé sur la glace. S’il n’y avait pas eu de glace, ce ne serait probablement pas arrivé », raconte l’adolescent. «Un autobus qui passait en même temps masquait la vue du conducteur du véhicule lourd. Ce dernier n’a donc pas vu Aiden à temps», explique sa mèreEmma Carter. Il a freiné, mais une roue du véhicule a roulé sur le pied du jeune homme. 

« C’était le pire jour de ma vie lorsque j’ai reçu l’appel, confie sa mère. C’était dur de le voir souffrirmais il était tellement positif», illustre-t-elle.  

À la suite de l’incident, les professionnels de la santé l’ont amputé. Sa blessure guérit bien, selon les spécialistes que la famille a rencontrés.  

Certains jours, il ressent toutefois de la douleur et des spasmes musculaires au niveau de l’amputation. Le médecin lui a conseillé d’utiliser un miroir pour voir la réflexion de son autre pied. «Cet exercice réduirait la douleur» indique Aiden. Ce dernier lance un appel à la prudence au moment de traverser les rues ailleurs qu’aux intersections. « Ne faites pas ça, c’est dangereux », prévient-il. 

Retour à la normale 

Avant de perdre son pied, Aiden jouait au basketball depuis trois ans dans l’équipe des Ravens de son établissement scolaire. « On est censé avoir une prothèse pour que je puisse rejouer au basketball. Je serai capable de jouer », laisse-t-il entendre. Dans quelques semaines, il pourra retrouver ses activités. 

«J’me sens bizarre. J’ai une différente perspective. C’est bizarre de voir que mon pied n’est plus là et que j’ai tout oublié l’accident », fait-il part. Comment entrevoit-il son avenir ? « De mon regard, je crois que rien n’a changé. Ça sera la même vie qu’avant. Je serai la même personne, rien n’a changé. Tout ce que je veux faire arrivera », croit-il. D’ailleurs, avant qu’il perde son pied gauche, Aiden avait déjà fait l’essai de pratiquer son sport favori en sautillant sur une jambe. « Je pouvais facilement jouer même sur une seule jambe », dit-il l’air candide. Pour dédramatiser sa mésaventure, il s’est fait imprimer un chandail avec la marque #no foot don’t task(traduction libre: pas de pied, pas de tâche). 

Commenter cet article

avatar