Un autobus pédestre pour les élèves et les parents à l’école Saint-Lawrence

Par Katherine Harvey-Pinard
Un autobus pédestre pour les élèves et les parents à l’école Saint-Lawrence
Les élèves présents dans le Trottibus du 18 octobre, accompagnés de parents bénévoles et de la directrice de l’école, Valérie Bergeron. (Photo : Le Reflet – Katherine Harvey-Pinard)

Depuis le mois de mai, l’école Saint-Lawrence à Candiac offre aux parents d’inscrire leur enfant au Trottibus, un autobus pédestre qui permet aux élèves de se rendre à l’école de façon sécuritaire et encadrée en compagnie de parents bénévoles.

L’idée d’inscrire l’école Saint-Lawrence est venue de Nathalie Hess et Tanya Rivard, deux parents d’élèves.

Chaque matin avant le début des classes, deux Trottibus se forment à des coins de rues prédéterminés aux alentours de l’école et parcourent chacun leur trajet respectif. Les parents qui le souhaitent peuvent inscrire leur enfant gratuitement et aller le mener au point de rendez-vous à l’heure convenue.

En plus de réduire l’empreinte écologique, le Trottibus permet aux jeunes de créer des liens et de développer un sentiment d’appartenance à un groupe, explique Mme Hess.

«C’est une belle activité, dit-elle. Ça encourage aussi les gens de la communauté à se rassembler pour se connaitre et ça permet aux enfants de différents âges de se connaitre entre eux.»

«Les enfants adorent le Trottibus», affirme-t-elle.

Une initiative appréciée

La directrice de l’école, Valérie Bergeron, aime beaucoup l’initiative, qui permet de réduire la circulation automobile autour de l’école, ce qui est beaucoup plus sécuritaire pour les piétons.

«On essaie de promouvoir le plus possible l’activité physique à l’école. Donc, c’est certainement un bel ajout, souligne-t-elle. J’espère que cette initiative va se poursuivre parce qu’on sait qu’ils travaillent fort pour trouver les jeunes et impliquer les parents. C’est très apprécié à l’école Saint-Lawrence.»

Trouver des bénévoles

Le comité organisateur des Trottibus de l’école Saint-Lawrence est actuellement composé de cinq parents bénévoles. Ceux-ci ont dû suivre une formation. La Société canadienne du cancer s’assure également qu’ils n’ont pas de dossier criminel.

«J’ai embarqué dans le Trottibus parce que j’aime l’idée de marcher le matin, de prendre de l’air frais, que les enfants puissent avoir un petit peu plus d’énergie», raconte Tanya Rivard.

«Pour moi, un petit 20 minutes le matin, ce n’est pas la fin du monde, poursuit-elle. On a des arrêts qui ne sont pas très loin de l’école, c’est un petit moment privilégié avec les jeunes.»

Sa collègue Mme Hess admet toutefois qu’il n’est pas toujours facile de trouver des bénévoles enclins à accompagner les jeunes.

«De nos jours, les deux parents travaillent, relève-t-elle. Ils amènent les enfants au service de garde le matin, alors ils ne sont pas disponibles pour faire le Trottibus.»

Statistiques intéressantes

Le Trottibus est une initiative de la Société canadienne du cancer pour inciter les enfants à faire plus d’activité physique et, du même coup, réduire les risques de cancer.

En Montérégie, près d’une quarantaine d’école se sont jointes au mouvement.

Sur son site Web, la Société canadienne du cancer indique que l’exercice qu’un enfant fait en se rendant à l’école se reflète sur sa capacité de concentration pendant environ 4 heures suivant cet exercice. Qui plus est, chaque kilomètre parcouru à pied sur une base quotidienne est associé à une diminution de presque 5% de la probabilité d’être obèse.

Pour plus d’information: www.trottibus.ca ou trottibusstlawrence@gmail.com

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des