Un entraîneur de tennis de Saint-Constant sacré le meilleur en Montérégie

Photo de Audrey Leduc-Brodeur
Par Audrey Leduc-Brodeur
Un entraîneur de tennis de Saint-Constant sacré le meilleur en Montérégie
(Photo : Le Reflet - Denis Germain)

Les jeunes joueurs de tennis canadiens font écarquiller les yeux des amateurs grâce à leurs performances hors du commun pour leur âge. La route de Félix Auger-Aliassime, Bianca Andreescu et Leylah Annie Fernandez vers les plus hauts sommets de leur sport a croisé auparavant celle de Mathieu Sarrazin, un entraîneur de Saint-Constant dont les méthodes d’enseignement intéressent le milieu.

Le cofondateur de l’Académie 360, dont les terrains sont situés à Brossard et à Boucherville, carbure au tennis. Lorsqu’il ne joue pas ou n’enseigne pas le plus populaire des sports à raquette, il l’écoute à la télé en gardant un œil attentif aux plus récents résultats.

«Je n’ai pas le choix. Il faut se tenir à jour et en regarder le plus possible. Mais je vous assure que c’est loin d’être un effort pour moi! Je vis de ma passion, pas d’un travail», affirme-t-il.

Mathieu Sarrazin joue au tennis depuis qu’il a 10 ans. Il s’est intéressé à l’enseignement de son sport à l’âge de 16 ans, lorsqu’il a obtenu sa première certification. C’est un certain Sylvain Bruneau, entraîneur de la coqueluche canadienne Bianca Andreescu, qui l’a convaincu de faire le saut complet il y a une dizaine d’années.

«Il m’a donné une chance quand j’en avais besoin, le tremplin vers ce que je fais aujourd’hui. Il est très impliqué dans l’académie en agissant à titre d’ambassadeur auprès des jeunes», explique-t-il.

La méthode Sarrazin

Dans ce poste d’entraîneur qui accompagne de très jeunes joueurs – l’Académie 360 accueille des 5 ans à 12 ans et plus –, l’homme de 34 ans a trouvé chaussure à son pied. Il a développé une technique d’enseignement du tennis. La méthode Sarrazin allie les quatre éléments qu’il juge essentiels à la réussite d’un joueur: la tactique, la technique, la force mentale et la forme physique.

«L’idée est de les intégrer chaque jour à l’entraînement et dans leur vie. On doit inculquer les comportements souhaités à l’athlète le plus tôt possible. Je me suis inspiré de ce que j’ai vu pendant plusieurs années. Je n’ai pas la prétention de dire que j’ai réinventé la roue, mais je pense avoir mis en place quelque chose d’intéressant», soutient-il.

Des joueurs d’exception

Mathieu Sarrazin agit à titre de consultant auprès des fédérations québécoises et canadiennes de tennis. Il a côtoyé Bianca Andreescu pendant les camps nationaux. Il se rappelle des premiers moments en compagnie de Félix Auger-Aliassime, alors que ce dernier n’avait que 8 ans. Il était à ses côtés lorsqu’il a participé aux Championnats canadiens des 14 ans et moins.

«Ça se voyait déjà qu’il allait être parmi les meilleurs. Au Québec, Félix était une exception pour son âge», affirme celui qui souligne la maturité dont font preuve les jeunes étoiles du tennis canadien.

Leur fulgurante ascension inspire la relève québécoise qui foule les terrains de l’Académie 360. Les jeunes ne cachent pas leur désir de devenir les prochains Denis, Félix ou Bianca.

«C’est évident qu’il y a un engouement sans précédent pour le tennis au Québec. C’était très rare de voir des matchs de tennis diffusés dans les restaurants avant!, fait remarquer l’admirateur d’Andre Agassi et Pete Sampras. Un de nos jeunes, Thomas, 11 ans, me répète chaque jour qu’il sera le prochain Félix. C’est clair qu’ils ne le seront pas tous, mais on se sert quand même de ces joueurs-là comme modèles pour les motiver.»

Récompensé pour son nouveau programme

En 2019, Mathieu Sarrazin a ajouté un programme d’entraînement à l’échelle internationale. La plus en vue des membres est Josie Usereau, une joueuse de 14 ans. Deuxième aux Championnats canadiens U14 en 2019, la native de Saint-Michel fera le saut la saison prochaine chez les 15-16 ans. Mathieu Sarrazin a été récompensé au Gala de l’excellence sportive en Montérégie, le 30 janvier. Il a été sacré entraîneur de l’année en Montérégie au niveau international et national grâce à la mise en place de ce programme.

«Je pense que les joueurs comme Félix Auger-Aliassime, Denis Shapovalov et Bianca Andreescu m’ont plus appris que je ne l’ai fait envers eux.» -Mathieu Sarrazin, entraîneur de tennis

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
trackback

[…] Source link : https://www.lereflet.qc.ca/un-entraineur-de-tennis-de-saint-constant-sacre-le-meilleur… Author : Publish date : 2020-03-13 20:26:15 Copyright for syndicated content belongs to the linked Source. […]