Un oiseau rare dans le ciel de Sainte-Catherine

Par Hélène Gingras
Un oiseau rare dans le ciel de Sainte-Catherine
Faucon gerfaut aperçu le 8 février 2020 au RécréoParc de Ville de Sainte-Catherine. (Photo : Gracieuseté - Lucien Lemay)

Un oiseau rare est de retour à Sainte-Catherine pour un deuxième hiver d’affilée. Un faucon gerfaut a été aperçu à quelques reprises par des ornithologues amateurs au RécréoParc ainsi qu’au parc Optimiste depuis la mi-janvier.

L’Union québécoise de réhabilitation des oiseaux de proie (UQROP) confirme, par le biais d’une fiche publiée sur Internet, que cette espèce nordique constitue un «visiteur rare dans le sud du Québec».

«Le faucon gerfaut niche dans les régions escarpées, montagneuses ou côtières du Nord du Québec, indique l’organisme. En hiver, on le retrouve principalement dans les terrains ouverts comme les champs.»

À Sainte-Catherine, l’oiseau a été vu une première fois en 2020 le 18 janvier. Lucien Lemay, un résident de Saint-Constant responsable des communications du Club des ornithologues de Châteauguay, l’a pris en photo une semaine plus tard.

Sa présence est notamment documentée dans la base de données en ligne ebird, qui fournit aux scientifiques ainsi qu’aux ornithologues amateurs des informations en temps réel sur l’abondance et la distribution des oiseaux.

«L’une des observations les plus longues a été le 30 janvier. Cette journée-là, le faucon gerfaut a été vu à quatre reprises, alors qu’il chassait des canards colverts, mentionne M. Lemay. Le tout s’est avéré sans succès.»

Faucon gerfaut observé le 30 janvier 2020 au Parc Optimiste de Ville de Sainte-Catherine.

De retour

Un faucon gerfaut avait aussi été vu à Sainte-Catherine à l’hiver 2019. Plusieurs observateurs et photographes se demandent donc si c’est le même qui est revenu. La réponse serait oui.

«Le gerfaut présent cette année est un oiseau de 2 ans ou un préadulte, tandis que celui observé l’hiver dernier était un juvénile, informe Pierre Bannon, une sommité québécoise en la matière. Il y a donc fort à parier que l’oiseau observé cette année soit celui présent l’hiver dernier, mais maintenant âgé de 2 ans.»

L’oiseau pourrait aussi fréquenter le secteur du fort du bassin de Chambly, où un faucon gerfaut a été vue le 2 janvier 2020.

«C’est probablement le même, en raison de la coloration du plumage de l’oiseau et ses principales caractéristiques», indique M. Lemay.

Et ce, d’autant plus que ces deux Villes sont à quelques battements d’ailes pour cette espèce. Puis, chaque fois que le faucon gerfaut a été observé à Chambly, aucun autre n’était visible à Sainte-Catherine et vice-versa.

Le plus gros faucon au Québec

  • Le faucon gerfaut est le plus gros faucon québécois.
  • Son espérance de vie peut atteindre 30 ans.
  • Le mâle mesure de 101 cm à 124 cm les ailes ouvertes.
  • Il se nourrit principalement d’oiseaux et occasionnellement de mammifères.

(Source : UQROP)

Partager cet article

13
Laisser un commentaire

avatar
10 Comment threads
3 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
12 Comment authors
Jacques GilbertRene lamontagneCaroline MassonJocelyneThernier Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Daniel Chénier
Guest
Daniel Chénier

Intéressant un plus pour moi merci pour les présentations

MdB
Guest
MdB

A préserver de la faune humaine qui pourrait le destabiliser par curiosé

MdB
Guest
MdB

A préserver de la faune humaine qui pourrait le destabiliser par la curiosité

Mario Desnoyers
Guest
Mario Desnoyers

Je demeure sur le bord du fleuve à Sainte Catherine et je suis presque certain d’avoir vue un oiseau semblable. J étais avec ma sœur et mon fils vers 18h00 et nous observions un groupe d outardes revenir se poser sur le fleuve en grand nombre. C’était en avril 2016. Très impressionnant à voir voler.

Thernier
Guest
Thernier

Bonjour
Les outardes c’est en Europe ici ce sont des bernaches .

Jocelyne
Guest
Jocelyne

Bernache est le nom scientifique. Outarde est le nom donné à cette oie au Québec. Vient probablement d’un mot indien.

Caroline Masson
Guest
Caroline Masson

On a tjrs appelé ca des outarde ici au québec!

Helen
Guest
Helen

Je suis une chanceuse car ça fait 2 hiver qu’il vient se percher dans l’arbre devant chez moi. J’adore sa visite peu fréquente il faut le protéger

Michelle
Guest
Michelle

J’ai vu cet oiseau le 7 et le 8 fevrier. Il était posé sur un fil électrique , dans ma cour… j’ai 2 mangeoires toujours bien garnies, alors plein d’oiseaux, d’ecureuils et de lièvres viennent chaque jour… cet oiseau majestueux guettait sans doute son repas… mais pas de chance…il est reparti sans lunch!!!

Julie
Guest
Julie

Il est venu se nourrir chez nous à La Prairie l’an passé. On était bien surpris de le voir sur notre balcon avec sa proie. Nous avons des photos de lui.

manon
Guest
manon

En espérant que les chasseurs ne l’auront pas dans leurs mire, un oiseau rare

Rene lamontagne
Guest
Rene lamontagne

Tres bel oiseau,a surveiler au quebec

Jacques Gilbert
Guest
Jacques Gilbert

J’e Ai eu un dans ma petite érablière à St aurélie en Beauce