Un paradis pour les pêcheurs

Michel Thibault
Un paradis pour les pêcheurs
Bruno Banville

Bruno Banville pêche depuis qu’il est tout-petit.

Il est né à un endroit idéal pour cette activité : la localité de Léry au bord du lac Saint-Louis. Il est fier de dire que son grand-père l’a initié au sport dès l’âge de 23 mois. « J’ai appris énormément avec lui », confie l’homme de 56 ans. À son tour, il transmet sa passion. « J’ai initié ma conjointe il y a quelques années et aujourd’hui l’élève dépasse le maître », dit-il. « La pêche représente pour nous la détente et la tranquillité sur l’eau. »

Manon Chastenais

Et du poisson très frais ! « Le goût de la chair de poisson fraîchement pêché n’a pas de prix », assure Bruno Banville. Le doré est son espèce préférée suivie de la perchaude et de l’achigan à petite bouche.

Bruno Banville à 23 mois avec son grand-père

La Montérégie offre carrément un fleuve de possibilités aux passionnés comme lui. Le Saint-Laurent qui traverse le territoire abrite une centaine d’espèces de poissons. Les accès y sont nombreux. La plupart des municipalités riveraines en ont comme le parc Marie-Victorin à Longueuil, le parc Optimiste à Ville de Sainte-Catherine, des descentes de bateaux à Châteauguay, le parc riverain à Beauharnois et la pointe Bayard à Salaberry-de-Valleyfield. Pour savoir où manier la canne, les intéressés peuvent consulter une carte interactive sur allonspecher.com de la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs.

En plus du fleuve, les adeptes lancent leurs lignes dans de nombreux cours d’eau de la région. Debout ou assis sur des chaises pliantes, les pêcheurs sont nombreux au bord de la rivière Châteauguay dans la rivière du même nom.

En cette période de pandémie, la pêche se pratique facilement en respectant la distanciation sociale. Les personnes qui voudraient s’initier doivent retenir qu’il s’agit d’une activité réglementée. Un permis de pêche annuel est requis. Il existe aussi des règlements à respecter concernant les espèces autorisées et la longueur des captures, par exemple. La population peut obtenir de l’information sur le sujet au pecherpascomplique.com et sur différents sites spécialisés.

Quelques faits sur la pêche

88 % des adeptes sont des hommes, 12 % des femmes

La truite mouchetée, le doré jaune et la perchaude sont les espèces les plus prisées

Les retombées économiques de la pêche au Québec ont été évaluées à 473 M$ en 2018

Le permis de pêche annuel coûte 23,24 $ pour les moins de 65 ans et 18,43 $ pour les 65 ans et plus (Période du 1er avril 2020 au 31 mars 2021)

La Montérégie fait partie de la « Zone 8 »

(Source : ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec)

Burno Banville
Bruno Banville
Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Luc Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Luc
Guest
Luc

Bonjour
Effectivement le fleuve St-Laurent traverse la Montérégie. Ce que vous avez oublié de mentionner c’est le coût exorbitant des rampes de mise à l’eau. Il y a un excellent article ce matin de Suzanne Colpron dans la presse concernant les coûts des rampes de mise à l’eau. Ensuite ne venez pas me parler du programme d’accès au fleuve…