Un planificateur familial pour alléger le quotidien des parents

Photo de Audrey Leduc-Brodeur
Par Audrey Leduc-Brodeur
Un planificateur familial pour alléger le quotidien des parents
Nathalie Latreille, coordonnatrice au Centre de femmes L’Éclaircie et responsable du projet du planificateur familial, a assisté au lancement de ce nouvel outil, le 10 février, à l’école Louis-Lafortune à Delson. (Photo : Le Reflet - Denis Germain)

Entre le cours de danse du grand frère et le rendez-vous chez le dentiste de la petite sœur, le nouveau planificateur familial de la Table de concertation petite enfance Kateri se veut un atout pour les familles débordées qui peinent à s’y retrouver au quotidien.

Cette nouvelle ressource est le fruit de la collaboration d’organisations locales et régionales, soit le Centre de femmes L’Éclaircie, la Maison de la famille Kateri, le Centre de la petite enfance La Mère Schtroumph, le Complexe le partage, la Commission scolaire des Grandes-Seigneuries, le CLSC Kateri, la Direction de la protection de la jeunesse et le Centre petite échelle.

Le planificateur est distribué gratuitement en 400 exemplaires auprès de familles bénéficiant des services des partenaires énumérés ci-haut. Il remplace à la fois le calendrier, l’aide-mémoire, le bottin et le carnet d’activités.

«C’est l’outil qu’on installe sur le frigo pour gérer le quotidien. C’est également une vitrine pour nos organismes», explique Maude Bégin Gaudette, de la Table de concertation petite enfance Kateri.

Cliniques de vérification de sièges d’auto, ventes au Complexe le partage et ateliers pour nourrissons au CLSC sont quelques-uns des événements inscrits à l’avance sur le planificateur familial. Ne reste aux familles qu’à ajouter leurs activités et rendez-vous personnels pour garnir leur calendrier.

Coordonnatrice du projet, Nathalie Latreille espère que le nouvel outil permettra d’alléger la charge mentale chez les parents, un fardeau souvent porté par la mère, rappelle-t-elle.

«Bien que les pères s’impliquent plus, c’est encore la mère qui voit le plus souvent à la planification familiale. Et ce n’est pas un travail reconnu, même au sein du couple, explique la coordonnatrice du Centre de femmes L’Éclaircie à Sainte-Catherine. L’homme propose d’aller au rendez-vous, mais c’est la femme qui pense à le prendre. C’est une charge qui pèse lourd dans le quotidien.»

Chaminou la marionnette

Pour ceux qui le désirent, le planificateur est accompagné de la marionnette Chaminou, un chat rouge dont la mission est d’aider l’enfant à exprimer ses émotions tout en développant sa créativité et sa motricité fine.

«Il peut soutenir les parents dans leurs interactions avec leurs enfants», souligne Mme Latreille.

La marionnette Chaminou (Photo Le Reflet – Denis Germain)

Le personnage de Chaminou est familier pour les tout-petits, puisqu’il est la vedette des livres populaires lancés par l’organisme Naître et grandir de la Fondation Chagnon. Il est passé de dessin à marionnette grâce au travail de plusieurs partenaires, dont l’entreprise CDRM à La Prairie qui a conçu le patron, de Club Tissus Longueuil qui a fourni le tissu, et de Maryse Désormeaux, de Design Santé-Mieux-Être, qui a cousu les 250 exemplaires de la marionnette. Les usagers de l’Association des personnes handicapées de la Rive-Sud Ouest, ainsi que les éducatrices et élèves du service de garde de 4e et 5e année de l’école Louis-Lafortune à Delson ont mis la touche finale en assemblant toutes les pièces de Chaminou.

Table de concertation de la Petite Enfance Kateri

L’organisation regroupe tous les acteurs du milieu qui interviennent auprès des enfants à naître et ceux de 0 à 5 ans et leurs parents afin de répondre collectivement à leurs besoins de contribuer à l’amélioration de leurs conditions de vie. Elle exerce ses activités à La Prairie, Candiac, Delson, Saint-Mathieu, Saint-Philippe, Saint-Constant et Sainte-Catherine.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des