Un remaniement pour donner du punch à l’économie

Par Yanick Michaud
Un remaniement pour donner du punch à l’économie
Un remaniement à Québec a permis à François Legault de nommer Lucie Lecours ministre déléguée à l’Économie et Benoit Charette à la lutte contre le racisme. (Photo : Capture d'écran)

Dès la fin de la pandémie, il sera temps de relever l’économie du Québec qui croupit bas au classement en Amérique du Nord et le premier ministre François Legault a mis sur pied un trio pour passer à l’attaque.

« Nous voulons éliminer l’écart de richesse du Québec avec le reste de l’Amérique du Nord. Nous sommes au 56e rang pour le PIB par habitant. Ça n’a pas de bon sens. Il doit y avoir un boom économique. Nous devons faire exploser les investissements. Nous devons avoir des emplois mieux payés », claironne le premier ministre qui a profité d’un mini remaniement pour nommer Lucie Lecours à titre de ministre déléguée à l’Économie. Elle rejoint donc le ministre de l’Économie Pierre Fitzgibbon et la ministre déléguée au Développement économique régional Marie-Eve Proulx au sein d’une équipe forte.

« J’ai appris à la connaître. C’est une femme très talentueuse qui adore l’économie. Ça donne la possibilité de travailler sur une nouvelle économie qui verra le jour à cause de la pandémie. Lucie sera responsable des PME et avec notre trio, nous allons aller au-devant les entrepreneurs plutôt que d’attendre leurs demandes », lance François Legault.

Lutte contre le racisme

Il a par ailleurs annoncé que le ministre Benoit Charette sera promu ministre de la Lutte contre le racisme. « Son mandat sera de mettre en place les recommandations du Rapport Girault-Carmant. On souhaite poser des gestes concrets qui vont faire reculer le racisme au Québec. C’est un dossier qui tient beaucoup à cœur à Benoit, un homme de résultat », précise le premier ministre.

Rappelons que les coprésidents du Groupe d’action contre le racisme Lionel Carmant et Nadine Girault ont présenté en décembre, 25 mesures pour lutter contre le racisme au Québec. L’équipe de François Legault avait alors admis vouloir bouger rapidement. En moins de deux ans. Deux mois plus tard, un ministre prendra la tête de cette offensive.

Ce rapport contient 25 actions. Treize mesures fortes pour une société sans racisme et 12 autres actions convaincantes pour répondre aux réalités autochtones. On souhaite à Québec clore le débat sur la présence du racisme systémique dans la province en neutralisant le problème à la base. On misera en ce sens sur l’éducation, entre autres.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires