Faits divers

Un suspect au comportement violent et récurrent arrêté à Anna-Laberge

mercredi le 24 novembre 2021
Modifié à 13 h 13 min le 24 novembre 2021
Par Yanick Michaud

Les policiers de Châteauguay ont poursuivi l'enquête dans le dossier de séquestration d'une employée de l'hôpital Anna-Laberge. (Photo Le Soleil - Archives)

L’individu qui aurait séquestré une employée de l’hôpital Anna-Laberge  à Châteauguay dans la nuit de samedi à dimanche n’en serait pas à ses premières frasques.

« L’homme était sous l’influence de substance au moment des événements. Cette personne est connue des policiers pour les mêmes genres d’interventions », explique l’agente Nathalie Langevin du Service de police de Châteauguay.

Rappelons que l’homme aurait réussi à s’introduire dans l’enceinte de l’hôpital en usant de subterfuges. « Il semble avoir donné de fausses informations à la sécurité. Puis l’homme aurait offert à quelques personnes de l’accompagner pour consommer », indique la policière dont les collègues sont intervenus rapidement pour mettre fin à la menace et procéder à l’arrestation du suspect. Il semble d’ailleurs qu’il aurait collaboré avec les policiers sans offrir de résistance lors de son interpellation.

Des gestes fréquents

Les employées du système de santé n’en demeurent pas moins inquiètes, puisque des comportements violents seraient de plus en plus fréquents dans les hôpitaux. Crachats au visage, coups, menaces, comportements agressifs sont légion et les intervenants crient au manque de personnel et de protection pour expliquer une partie de la situation.

Le CISSSMO avait dévoilé par voie de communiqué prendre au sérieux la sécurité de ses employés et mettre en place les moyens pour les protéger adéquatement.