Une agricultrice brigue le siège de conseiller vacant

Par Hélène Gingras
Une agricultrice brigue le siège de conseiller vacant

Candidate à l’élection partielle dans le district 1 à Saint-Philippe, Manon-Josée D’Auteuil veut être la voix de la continuité au conseil municipal.

Agricultrice tout comme l’ancien conseiller Jean-Claude Poissant qui a dû démissionner de son poste après avoir été élu député en octobre, Mme D’Auteuil est propriétaire de la ferme La chèvre gourmande.

«Les gens qui me connaissent savent que nous partageons la même vision de l’agriculture», dit la femme de 47 ans établie à Saint-Philippe avec son conjoint depuis 10 ans.

Mme D’Auteuil a connu M. Poissant par le biais de l’Union des producteurs agricoles. C’est d’ailleurs le nouveau député qui l’a incitée à poser sa candidature quelques semaines après avoir été élu à Ottawa.  

Mme D’Auteuil estime qu’elle représente un atout compte tenu que la municipalité est formée à 92% de terres agricoles, en particulier dans le district 1 qu’elle veut représenter.

«Il faut qu’il y ait quelqu’un à la table du conseil qui soit le lien entre le milieu urbain et agricole parce qu’il y a des enjeux importants à venir, allègue la plombière de profession et mère de deux enfants dans la vingtaine. Le développement urbain va bientôt devenir un enjeu à Saint-Philippe. Il faudra s’intéresser aux règlements de nuisance qui pourraient nuire à la production agricole.»

Même si elle se présente à titre de candidate indépendante, Mme D’Auteuil a l’appui de la mairesse Lise Martin et des membres du conseil municipal.

«Je mettrai tous les efforts possibles pour représenter le secteur au meilleur de mes connaissances», affirme celle qui se dit enthousiasmée par cette première expérience en politique.

Si Mme D’Auteuil n’a pas d’opposition, elle sera élue par acclamation à la fin de la période des mises en candidature le 5 février. Autrement, une élection se tiendra le 6 mars.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des